Journal 2017 - LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Journal 2017


Rencontres avec nous-même


29/12/2017


Bénédiction à tous


17/12/2017


La langue des anges

 

 

 

Je rends grâce à votre écoute et à vos témoignages concernant la réception de ces chants et musiques.

 

Nombreux n'ont pas internet et n'ont donc pas accès à la playlist de Célébration. 

 

J'offre mes chants à chacun d'entre-vous, que ce soit le postier, le boulanger, la personne âgée, l'être souffrant, le médecin, l'artisan de passage, le voisin, le secrétaire, le banquier, le jeune enfant, l'ami de passage...

 

Je tends l'Amour à toutes ces parts de moi. Ainsi, certains dons reçus me permettent de générer encore plus d'écoutes spontanées sous la forme de CD, de faire ainsi grandir cette vague d'amour, ce témoignage de l'Eternité. 

 

Vous pouvez également de votre côté participer activement à ce dévoilement, tout en douceur.

 

Le parler en langues, le langage du soleil ou la langue des anges, c'est la même chose au final. Personne ne peut le comprendre, seul le coeur sait. C'est l'Eternité de qui vous êtes qui s'exprime. C'est la manifestation du Verbe, du Souffle qui a pour impact la Vérité de qui nous sommes, dont le mental ne peut se saisir. 

 

Alors place à la Joie, place aux retrouvailles avec le Vivant !

 

Je vous invite à retrouver toutes les oeuvres dans le lien ci-dessous, oeuvres qui participent à la Libération collective. 

 

Recevez toute ma gratitude et mon amour. 

 

BMB  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'amour, une vibration, un chant


13/12/2017


Regardez ce que vous alimentez

 

 

Combien de fois vous avez entendu autour de vous des frères et des soeurs vous dire qu'ils ne travaillaient que pour le salaire. Ils sont prêts à faire n'importe quoi, pourvu qu'ils aient une paie stable à la fin du mois. Ils ont des bouches à nourrir, des crédits à payer, les écoles supérieures pour leurs enfants...donc, ils ne travaillent que pour l'argent.  Quelle est la différence entre la prostitution et eux ? Y en a pas.

 

Ainsi la grande Babylone, la grande Prostituée prend tout son sens ici. 

 

La plus grande des prostitutions est de travailler pour l'argent et le plus grand des escrocs est celui qui se dit votre chef et qui vous encourage. 

 

En éternité, y a aucun chef qui tienne. Y a des Confédérations Intergalactiques de Mondes Libres mais y a pas de guignols qui enferment les populations avec leurs croyances et qui demandent de voter pour eux en plus. 

 

Vous pouvez aimer tout ce que vous faites, certes, vous pouvez donner le meilleur de vous-même dans ce que la vie vous propose, mais dans tous les cas, vous finirez par être dégoûtés. Parce que tout ce que vous faites ici appartient à l'âme de ce monde. Ce n'est pas vous. Vous, c'est le Verbe. Vous allez constater que partout où vous mettez les pieds, que ce soit dans le monde du travail ou dans les familles, y a pas d'amour. Vous êtes branchés sur l'âme collective où demeure un semblant de fraternité, mais une fraternité désaxée, où tout n'est que connaissances, émotions, sentiments et attachements. Mais c'est l'inverse de la Liberté ça. 

 

Bien sûr qu'on est tous passés par là en incarnation mais à un moment donné, vous ressuscitez. Vous émergez d'entre les morts et vous ne pouvez plus continuer à vous mentir, parce que c'est vu. Le silence de la Félicité est tel qu'il n'y a plus de place pour rien d'autre. 

 

Vous pouvez prier Marie et le Père tant que vous voudrez mais si cela n'est pas vécu au plus intime de vos cellules et bien vous ferez partie de ceux qui prennent l'Amour pour une philosophie. Vous voyez l'hérésie ? J'ai vu des gens avec qui je travaillais faire des blagues au sujet de la Résurrection, mais les pauvres, s'ils savaient...On vous a dit que même si Jésus Christ revenait sur ce monde, personne ne le verrait tellement la colle a pris.  Il est pourtant revenu en incarnation en 1895 en Inde, non pas avec son ancien costume, simplement avec le Verbe, mais très peu l'ont reconnu en définitif, pourquoi ? Parce qu'il savait rester simple et ferme avec tous ceux qu'il rencontrait. Il a fait la chasse à l'idôlatrie en renvoyant chacun à lui-même, dans sa propre vérité, dans sa propre perfection intérieure, tel que nous le faisons tous Vivants. L'évidence. 

 

En restant au plus proche de la métabiologie humaine, j'ai pu observer au fil des années que les douleurs physiques n'apparaissent que lorsque nous nous égarons de notre vérité. Cela ne peut pas être autrement. Le travail, tel qu'il est proposé au sein de ce monde casse les structures physiques. Or la nature de qui nous sommes est parfaite. Vous le voyez bien la nuit, n'est-ce pas ? La nuit, vous changez de dimension. Y a pas d'interruption en réalité. Vous n'avez pas besoin de manger, de consommer quoique ce soit. Vous n'avez pas de dettes à régler, pas d'enfants à vous occuper. Votre petite vie disparaît en un mouvement de paupières. Le grand noir s'installe et la Paix est là. Vous voyagez, vous rencontrez pleins de monde et surfez sur pleins de mondes. Vous rencontrez des formes bizarres ou de parfaits inconnus qui vous saluent...vous-même, vous n'avez plus cette forme, vous êtes autrement, mais c'est toujours vous - hein - vous êtes libres et vous n'avez rien demandé pour cela. Cela s'est fait automatiquement, sans effort. Alors pourquoi se rattacher à ce monde alors que nous pouvons aller de partout, libres comme l'air. Donc, le seul responsable, c'est nous, à chaque instant. Si nous adhérons à ce monde qui n'a en réalité aucune consistance, qui nous montre totalement l'inverse de qui nous sommes, c'est à dire des êtres de lumière, des êtres libres de toute éternité et bien nous le payons de notre santé psychique et physique. Le corps physique va encaisser toutes les anomalies. C'est comme si, pour prendre un exemple simple, on vous demandait de marcher sur la tête du jour au lendemain alors que vous marchez sur deux jambes en réalité. Tout ça pour une paie en fin de mois. Et bien c'est malheureusement ce qui se passe au niveau subtil. Il s'agit d'un emprisonnement psychique. 

 

Ainsi la Paix que nous sommes n'est pas compatible avec le stress, par exemple. Ce n'est pas du tout le même monde. Un être qui stresse au travail ne peut pas être en paix et en joie.  C'est pas possible. Le stress va l'en éloigner. Notre nature n'est pas non plus compatible avec les gestes répétitifs qui font intégralement partie des bugs de la matrice. Le film "The Truman Show" est un des exemples phare. La "science fiction" a toujours averti le public de ce qui se passait ici. Vous voyez également Marie, un Archange ou même un Ancien vous dire toujours la même chose, en mode répétitif ?

 

Vous ne pouvez pas être pleinement heureux de répéter vos tâches tous les jours, c'est pas vrai -  Il y a donc soumission, que vous le vouliez ou non. Si vous acceptez de vous soumettre à une hiérarchie, automatiquement, vous n'avez plus de liberté. Vous devez attendre les vacances pour cela. C'est terrible, hein. Or, la nature de qui nous sommes n'est pas compatible avec la contrainte ou la soumission, à savoir toutes les heures de travail que vous allez effectuer debouts ou assis. Le plus souvent avec très peu de pauses dans la journée. Ce corps biologique n'a pas été conçu pour cela. Il a été engendré il y a plus de 320 000 ans pour que vous fassiez l'expérience de votre vérité au sein d'une structure carbonée de 3ème dimension. Or, ici vous rentrez tous chez vous le soir complètement cassés, vidés de vos énergies vitales. Migraines, maux de dos, indigestion, souffrances psychiques...Et bien oui, vous jouez à l'esclave. Et votre chef, il va vous dire que c'est normal. Il n'a pas vraiment de temps pour vous lui. Il a besoin de faire tourner son entreprise. C'est une machine à sous son entreprise, ça raisonne en chiffres, ça raisonne en binaire. Alors fatigués, vous vous arrêtez un petit peu (arrêt maladie), l'histoire de respirer un peu mieux et puis hop, c'est reparti quinze jours après. Ce n'est pas cela le sacrifice. Ici, c'est le jeu de l'aveugle. 

 

Le Sacrifice est justement de tout lâcher pour vous retrouver. Y en a pas d'autre. Même les Anciens n'ont pas trop osé en parler jusqu'à présent, parce qu'ils savent que cela à suscité des impulsions qui ne relevaient pas de la Lumière mais de votre propre volonté pour certains.

 

Vous n'êtes pas là pour briser quoique ce soit. Vous êtes là en Vérité, c'est à dire dans ce non-faire. Pour vous citer un exemple concret qui m'est arrivé dernièrement, je ne peux plus aujourd'hui exercer mon activité au foyer des personnes âgées et handicapées. J'ai été contrainte de m'arrêter brutalement. Le poste de travail occupé depuis 8 mois m'a déclenché une hernie discale. Le dernier jour, un pneu de mon véhicule de fonction a éclaté alors que j'étais en pleine livraison des repas à domicile. L'immobilisation a été instantanée, vous voyez. J'ai rien eu à faire. Maintenant, c'est mission canapé, bouillote et massages chez le kiné-ostéopathe, en attendant de faire d'autres examens, car hormi le fait d'avoir la colonne vertébrale constament en feu et ce feu remontant jusque dans les cervicales, je ne sens plus mes orteils, ni mes doigts par moment. Je ne me pose pas de questions. C'est là. Y a la souffrance qui n'enlève rien à la Joie. Alors bien sûr, y a disparition de ce corps, c'est évident, mais ça les médecins, ils ne savent pas. Donc, il vaut mieux se taire et se laisser porter, c'est tout. Y a plus rien à faire de toute façon. Donc, c'est pas vous qui décidez quoique ce soit - hein - vous allez voir qu'il n'y a aucune crainte à avoir de perdre ceci ou cela. C'est l'Intelligence de la Lumière qui elle, sait ce qui a de meilleur pour vous pour vivre cette ascension au mieux. Y a donc aucune crainte à avoir non plus pour vos enfants et vos animaux domestiques car eux aussi vont vivre leur propre éclairage et ajustage pour cette libération collective. 

 

Tout ce que je peux vous dire c'est que le Grand Silence éclaire. Lorsque j'ai vu le cauchemar dans lequel j'avais mis les pieds, j'ai prié pour me sortir de là au plus vite. La Lumière a agi direct. C'est tout. La Lumière, elle suit la pensée. C'est cash, maintenant. 

 

Si tout le monde pensait à l'Appel de Marie, et bien on y serait rapidement - hein. 

 

Ainsi, vous ne pouvez vous rendre compte à quel point vous vous souillez tant que vous êtes tournés vers ce monde et tous ses mécanismes. Comme disait le Commandeur, si vous y êtes encore, c'est que vous n'avez pas réellement souffert. Ce monde est là simplement pour vous corrompre, rien de plus et rien de moins. C'est pour cela qu'il va disparaître et ce corps avec. Vous n'avez pas besoin de corps la nuit quand vous voyagez, hein. Alors, pour en revenir à nos moutons, une personne qui vient vers vous toute souriante et qui vous lance qu'elle ne travaille que pour le salaire et bien c'est pas une soeur ou un frère de coeur ça, c'est un système. C'est carémment une fuite. On l'enferme dans un contrat de travail et elle est contente. Vous allez voir que la majorité du temps, c'est la souffrance du corps qui vous pousse à voir clair. Vous avez tellement mal que le silence s'impose. Dans le même temps, nous ne nous rendons pas compte à quel point nous sommes utilisés, malgré notre instinct naturel de servir. C'est le piège de ce monde. Nous avons été bel et bien enfermés. 

 

Comprenez à présent pour quelle raison nombreux en ont raz-le-bol et demandent à s'endormir pour ne plus jamais se réveiller ici. 

 

Toutes ces mauvaises plaisanteries n'existent que sur ce monde.  Dans les mondes libres, y a pas d'argent. Donc, y a pas de place à la dépendance, y a pas de place à la frime, y a pas de place aux  mondanités, aux crédits ou à un quelconque rapport de forces. Ici, l'homme est soumis à l'argent. Il se bat pour cela et détruit tout autour de lui. Le manque d'argent, tout comme l'opulence peut le rendre arrogant et dangereux, encore plus bête qu'il ne l'est déjà lorsqu'il est tourné vers la petite personne. Y a rien de plus honteux que de voir ça. Regardez les tribus autochtones, elles ont gardée leurs racines avec le divin, avec l'essentiel. Elles sont choquées par le monde que nous leur présentons. Elles ne sont pas nombreuses sur Terre, mais y en a encore. Ce sont des gardiens pour la Terre, même s'ils ont conservé certains rituels pour appeler l'Esprit. Des êtres libres, ça n'a besoin d'aucun rituel. Mieux vaut tout de même appeler le Grand Esprit que de signer un pacte avec Satan et vous enfermer dans un engrenage. 

 

Est-ce le coeur qui vous dit d'aller faire le ménage chez des particuliers pendant 7 heures chaque jours ? Vous qui travaillez dans les hospitaux, dans les cliniques, dans les cabinets...Est-ce le coeur qui vous pousse à tirer des bénéfices de la maladie des autres ? Est-ce le coeur qui entretient la dépendance ? Est-ce le coeur qui vous pousse à réveiller votre petit pour l'emmener à la crèche avant le lever du jour ? Est-ce le coeur qui vous pousse à vous les geler dehors toute la journée ? Est-ce encore le coeur qui vous dit de travailler plus pour gagner plus ? Non. Jamais. Rendez-vous compte que y' en a qui font des enfants pour l'argent  ! C'est pareil pour ceux qui créent des emplois, c'est juste pour l'argent, pour leurs propres intérêts. Ils créent de toute pièce des dépendances. Vous, plus vous êtes avides, plus vous cherchez les responsabilités, plus vous êtes dans la merde et plus vous détruisez l'enfance de vos progénitures. Les enfants et bien les pauvres, ils suivent le rythme infernal des parents en allant à l'école toute la journée. Et puis les parents vont pousser leurs petits à faire des études pour avoir une bonne situation plus tard - Ils ont oublié de mentionner sur le diplôme l'énorme farce qui les attend - Bigre - Après, tout le monde se plaint que y a de plus en plus de malades et d'handicapés. Alors vous devenez dépendants des malades (ils sont votre rentrée d'argent) et vis-et-versa, avec en bonus, un miroir de vous-même qui vous est tendu (mais que vous ne voyez pas). Wahouu, c'est génial sur ce monde - hein - C'est risible et à la fois bien triste.

 

Tout ça ne sont que des intérêts egotiques et rien de plus. Y a aucun amour là dedans. Y a juste l'alimentation perpétuelle de la matrice falsifiée. L'illusion qui tourne en boucle.

 

Ainsi, nous marchons à contre-courant de tout cela, avec force et fracas, dans la solitude la plus complète. 

 

C'est juste à vous de dire stop au cauchemar.

 

Ne comptez pas sur votre employeur. L'employeur, c'est un de vos miroirs qui vous met à l'épreuve. Il va vous pousser à bout.

 

Y a juste vous en vérité et les scénarios que vous jouez.

 

Alors bon retour en Vous, 

 

Et sans regret. 

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


10/12/2017


Le Grand Silence

 

 

 

Je suis le Grand Silence qui t'appelle

A te nourrir de qui tu es en Vérité

Celui qui te permet de voir avec clarté et évidence

Les contrastes même de la Lumière

Son jeu dans la Création

Ainsi, si tu sembles perdre la mobilité de ce corps

Quelques soient les activités que tu occupes au sein de ce monde

Vois simplement que je te libère

De ce qui te tenait encore ici

Vois dans cette douleur la Libération

Accueille-moi alors

De mille et une façons

Mais sâche qu'il n'y a qu'une façon pour me vivre

C'est le silence de tous tes sens

Je veux parler de ces sens physiques

Qui ne te servent à plus rien

A partir du moment où tu acceptes de lâcher

Toutes les attractions de ce monde

Toutes les croyances qui te font stagner dans des rituels

Rituels pour sauver la personne

Or ce que tu es n'est personne

Tu ne pourras le saisir qu'en fermant les yeux à ce monde

Et voir ainsi, au plus profond de ton coeur

Que la seule chose qui t'anime est cette douceur et cette paix

A nul autre pareil

Je suis le Grand Silence

Celui qui vient t'abreuver à chaque seconde

Si bien sûr tu décides de t'y raccorder

Alors pour toi, je mets en place différentes stratégies

Qui t'amènent toutes au même point

Dans l'immobilité de qui tu es

Là où rien ne se passe

Là où tout est là

Depuis toujours

Il n'y a donc plus rien à faire

Vas-tu laisser enfin les commandes à ce corps de Lumière

Cet autre toi qui est là et qui s'anime dans tous les sens

Celui que tu ressens de plus en plus prendre toute la place

A travers ce temple de chair

Oublie ce monde qui te cherche et te désire pour le servir

Tu n'es en rien de cela

Même si tu sous-tends tout cela

Reste tranquille

Et observe donc les derniers miasmes qui émergent

Les habitudes de la personne

Et Toi

La personne se nourrit à l'extérieur

Alors que moi je te nourris depuis l'intérieur

Vois

Enfin

Toutes tes allées et venues

De ton corps de Gloire à celui qui est encore là en chair

De celui qui est éphémère à celui qui est éternel

Vis-moi

Et celui qui marche sur ce monde ne sera qu'illuminé de toute sa beauté

Et de sa paix

Acueille-toi comme je te cueille

Pour t'ouvrir les bras de la Félicité

Qui ne dépend d'aucune de tes relations

Même celles qui te semblent les plus pures

Au plus proches de toi

Ce que tu es n'est pas de ce monde

Rien, ni personne ne pourra te combler comme je te comble

Je suis le Grand Silence

Qui réside dans ton coeur

Je n'ai pas de forme

Ce qui se rapproche au plus près de ce que je suis

Et de ce que tu es

Est l'éclat de mille diamants

Qui ne peut se voir au sein de ce monde

Car ce que je suis ne peut être altéré

Ainsi, je suis le vieillard en fin de vie

Je suis au sein de ce corps qui souffre

Comme je suis dans le jeune enfant

Je suis partout où ton regard se pose

Au-delà des apparences

Qui ne tiennent plus devant le Vécu

Je suis le Grand Silence

Qui vient faire taire ce qui est éphémère

Je suis le Chant de ta résurrection

Et de la dissolution de ce corps

Alors je t'invite à te laisser porter davantage

Juste demeurer dans cet accueil

Au-delà de tous les scénarios de ton mental

Jusqu'à ce qu'ils s'éteignent d'eux-même

Va mon ami(e), mon aimé(e)

Te reccueillir dans la plénitude de ta grandeur

Le Grand Silence

Dans cette abondance à nul autre pareil

Et qui se suffit à elle-même

Omniprésence de ta Majesté

Alors Viens

Viens à Toi

Retrouves-toi, retrouvons-nous

Dans tout ce qui précède tes expériences

Rentre en toi

Silence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


09/12/2017