JOURNAL 2018 - LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

JOURNAL 2018


Le soleil éclaire tout

 

 

La joie et la félicité sont notre état naturel. C'est ce qui est là et qui a toujours été là. Ki Jai Babaji D'haidakhan me disait toujours, passé un temps, lorsque des conflits semblaient éclater de toute part ..."Ne t'arrête pas sur les blessures de tes frères et de tes soeurs. Ils n'ont pas besoin d'une mère, d'une soeur ou d'une épouse mais de ta joie, seulement ta joie et rien d'autre. ", c'était en 2012.  C'était tellement évident. 

 

Cette joie n'était pas suffisamment reconnue par le collectif de l'Un, si bien que certains se sont fait procès. Autrement dit, tous ceux qui n'étaient pas complètement dans l'Accueil ont eu quelques soucis...

 

Combien de fois j'ai assisté à des pleurs de joie de mes frères et soeurs ou a des états de béatitude telle que l'atmosphère générale tournait en ivresse et en semi-stase durant des heures. Durant les rencontres, il y avait un tel amour de ressenti, même par les plus durs (les plus têtus) que tous sans exception pouvaient se voir les uns dans les autres. La sensation de léviter pour certains ou de changer de dimension était nette. Il fallait donc déjà à cette époque ancrer davantage ce feu. Un feu qui consume tout ce qui est contraire à la douceur et à la joie, ce qui est contraire à la légèreté et à la simplicité. Ce feu fait véritablement le ménage partout. Il agit comme une tornade à un certain niveau. 

 

Il est donc évident que cet état de béatitude ne peut laisser aucune place aux humeurs de la personne et encore moins à un quelconque jugement ou condamnation de quoi que ce soit ou de qui que ce soit. Ce n'est pas le même monde. 

 

En revenant sur ce monde (puisque j'ai eu quitté toute forme et tout monde), j'ai pu voir que nous avions encore des réflexes qui ne sont pas de l'ordre de la Lumière. Par exemple, nous pouvons aimer ou ne pas aimer...et quand on aime pas...et bien on a tendance à pester ou a rejeter...en réalité, on s'égare. C'est le mental qui revient. La béatitude n'a rien de mental. C'est l'antinomie.  Il ne peut pas y avoir de réactions, tout simplement. 

 

Il est certain que tout est fait ici pour vous destabiliser. Absolument tout. Les nouvelles, le travail, les habitudes, les plaisirs, les relations, la spiritualité, les réseaux...tout ce qui appartient au monde de la personne est tenace. 

 

Ainsi la mise en stase du collectif est votre capacité à vous recueillir en votre éternité et à vous maintenir en cet état de béatitude, quoi que le monde dise et quoi qu'il se déroule tout autour de vous. C'est vous qui déclenchez cela car je vous le rappelle, il n'y a personne d'autre que vous. 

 

Alors à la Vie ! Dans toute sa douceur et sa plénitude.

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 


13/11/2018


Vivez tranquillement votre vie

Pour répondre à certains, vous n'avez aucun modèle à suivre. Vous n'avez personne à aduler.  Vous êtes votre propre gourou, d'ailleurs je crois que celui que l'on nommait Bidi l'avait très bien exprimé lors de son passage sur Terre.  Poser des questions à ce que certains nomment "ABBA"montrent clairement que vous ne le vivez pas. Vous ne pouvez continuer à "personnaliser" une part de vous qui se situe bien au-delà des mots. 

 

C'est comme si vous demandiez à la Joie de répondre à tous vos doutes. Non. La Joie efface tout doute justement. Elle ne crée pas des accros.

 

Ce que vous nommez "ABBA" est l'équivalent de "Père". Mais le Père, c'est quoi ? "Père, je remets mon esprit entre tes mains " a dit Jésus au moment de sa crucifixion. C'est simplement rendre l'âme ! Non pas au sens de mourir physiquement mais de mettre le coeur devant, de s'en remettre uniquement et exclusivement à la Vie. Et là, il n'y a plus de place pour les visions et pour les projections. Accueillir en toute simplicité tout ce qui se présente à vous. La Vie est tout mais elle est avant tout ce qui précède toute expérience. Qu'est-ce qu'il y a avant toute histoire, avant l'ego ? La Paix. Le Silence. Plénitude et Immanence. D'autres l'appeleront le "vide". D'autres y verront un trou noir. D'autres le vivront en totalité et sont là d'ailleurs, tout autour de vous pour en témoigner. 

 

Donc, je reçois bien tous vos messages mais pour certains, quand vous me demandez de vous éclairer davantage....Qui c'est qui parle ? Où est passé votre Verbe ? La luciole, c'est vous. Je vous rappelle quand même au passage que vous avez TOUS un double solaire. Absolu ou pas n'y change rien. La Joie, elle est indépendante de tout cela. Mais au sein de la création, il y a le double. Parlez-lui à votre double solaire. Activez votre verbe. Parlez-vous. Lui sait EXACTEMENT ce qui est juste pour vous. Mais en réalité, c'est vous, entiers ! Soyez vous-même ! Laissez-vous traverser par vos humeurs, par vos émotions aussi chiantes qu'elles soient, tant pis...laissez-vous traverser par tout ce qui arrive. Vous n'êtes rien de cela, c'est la stricte vérité. Laissez-vous traverser par tout ça et vous verrez ce qui s'installe petit à petit. 

 

Le soleil, il appelle son semblable - hein - pas la personne. Il appelle l'être solaire (l'être libre) qui est vous, afin de vous nourrir, afin de vous déployer sur ce monde, parce que ce que vous êtes se situe déjà au-delà de tout monde. 

 

Si vous suivez constamment Pierre, Paul, Jacques pour quémander des informations, c'est que vous doutez encore pleinement de vous. C'est tout. Se mentir à soi-même peut durer encore longtemps, très longtemps. Apprenez à vous taire et à laisser venir ce qui vient, tranquillement. 

 

Profitez pour aller également dans les forêts, marchez près de l'eau, faites du jardinage en collectif...partagez...et même si vous n'êtes pas tous en accord sur certaines choses, surtout en collectif....c'est toujours la Joie qui vous rassemble dans tous les cas. Tout le reste est mal-entendus. Alors plus vous resterez dans cette béatitude et plus les gens autour de vous finiront par se calmer. Ils ne sont pas fous - hein - Ils vous ressentent. Même si une part d'eux nie encore. 

 

Vous croyez qu'un enfant, il vous tapisse le mur de ABBA ? Non, l'enfant il joue. Il court partout. Il partage ses rires et vous prend dans ses bras spontanément, sans faire de discours.  Parlez à l'enfant de ABBA ou de Marie ou de Christ  pour voir et vous verrez sa réaction. Il s'en fout. Donc, pour ceux qui sont au-delà de tout ça, restez-y. Cela ne sert à rien de pester sur des freres ou des soeurs qui tiennent à leur rôle ou qui se croient dépositaires de quelque chose. Tout cela ne fait que passer. 

 

Des frères et des soeurs libres, vous en avez tout autour de vous. Du connu au parfait inconnu. Ils ont une vie ordinaire. Certains ne dorment presque plus. D'autres ne se nourrissent presque plus non plus, voir plus du tout. D'autres consomment encore par plaisir. Vous commencez à partager également vos aventures nocturnes pour nombreux, le travail que vous accomplissez auprès de vos frères et de vos soeurs est magnifique. Il y a de nombreux témoignages maintenant de ces voyages en éternité. D'autres ne vivent rien de tout cela, ils ne lisent aucun témoignage et n'entendent rien non plus des canalisations publiques mais ont toujours le sourire...en plus de leur vie familiale, vous voyez...vous êtes partout, en tous ! 

 

Donc, la phrase très souvent entendue  "Je te remercie Abba" ne veut strictement rien dire. Si vous remerciez la béatitude (le Point Zéro), c'est que vous n'avez rien compris et ne vivez rien. Du moins, ce n'est pas encore monté à la tête. Vous mettez encore une séparation avec qui vous êtes en Vérité. Vous ne pouvez pas remercier et en même temps être. Ce n'est pas le même monde.  

 

Ce que vous êtes se passe de mots. C'est tout. C'est simple.

 

Dans la danse de l'éternité,

 

Je vous dis à toujours. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/11/2018


La Joie prend toute la place

Pendant les soins, vous pouvez vivre nombreuses choses, tout comme la vision spontanée d'une femme légèrement voilée qui vous sourit, apparition d'un grand dauphin ou bien encore un loup blanc...d'autres voient des sortes de nuages qui communiquent avec vous...d'autres voient des êtres bleus...D'autres encore se retrouvent sur un autre monde instantanément...puis pour d'autres, il n'y a plus rien, juste la béatitude...Il y a différents cas de figures pour chacun. Vous êtes tous uniques, avec vos propres expériences. 

 

La méthode qui est employée, essentiellement tournée vers le branchement du corps physique au corps d'éternité donne des résultats spectaculaires. Nous sommes véritablement les uns dans les autres et avons cette capacité naturelle à retransmettre tous les codes qui activent les 12 brins ADN. Il suffit d'un être branché, réalisé (ascensionné) pour que tous ceux qui s'approchent en bénéficient. Le Réveil ou la Résurrection est l'Effet Domino. Tout vous ramène à l'essentiel, c'est à dire la Joie, la simplicité et la légèreté. 

 

Si nous employons les cristaux dans les protocoles, nous allons les laisser faire car eux savent exactement où ils doivent agir. L'effet est instantané. 

 

Nombreuses choses que vous aviez l'habitude de faire commencent à s'éteindre progressivement. Tout ce qui est d'ordre technique et qui demande beaucoup d'efforts de concentration commence à céder sous l'influence de la Joie. Si autrefois vous étiez super motivés pour créer tel ou tel projet...aujourd'hui, il y a une forme de relâchement qui vous pousse à revoir vos priorités. Même si vous ne lisez rien en spiritualité, vous n'échappez pas aux profonds changements qui s'opèrent en vous et tout autour de vous. 

 

Il n'y a plus de création nécessaire en vérité. Il y a décréation. Décréation de l'illusion pour ne laisser place qu'à la Joie. 

 

Les gens vous ressentent. Ils ressentent votre joie et votre stabilité (votre béatitude). Ils ont besoin de cela pour se retrouver. 

 

L'association continue donc ses soins individuels et collectifs. Nous continuons d'organiser également de temps à autre des réunions musicales où chacun vient exprimer sa joie, son chant d'amour. Soirées d'échanges et de vécus. Prochaine intervention à Trégastel le vendredi 16 novembre. 

 

Les soins, c'est par ici : 

 

https://chants-sons-sans-frontieres.blog4ever.com/soins-et-equilibre-des-corps

 

 

 

 

 

 

 

 


30/10/2018


La puissance de la Kundalini

Je vous demande s'il vous plait d'accueillir ce qui suit en douceur, car j'ai été moi-même retournée par un puissant vécu. J'ai pris le temps nécessaire de revenir au sein de ce corps et de retrouver une vie "normale". Pour en rassurer quelques uns, j'aime toujours le parfum de la rose blanche, du jasmin et de la violette. 

 

La Joie qui est exprimée ici au sein de ce monde est pâle, par rapport à la Réalité. Cette joie dont je parle prend tout l'espace de votre poitrine à un moment donné. Elle est sans objet. Elle arrive comma ça, de façon inopinée. Elle est venue me prendre toute entière une nuit. Je me suis donc retrouvée projettée en dehors de tout corps et de toute forme. Que de Joie, mais que de Joie mes amis, mes aimés !!!!...Si vous saviez comme c'est fort !!!!! Il n'y a plus de mots pour exprimer cela. Il n'y avait pas le "paradis blanc" comme en parlent ou en témoignent certains qui ont vécu des NDE...Non ! Il n'y avait que la Joie ! Il n'y avait pas d'êtres de lumière, non rien, sauf la Joie. Moi aussi, j'ai pu témoigner à maintes reprises dans ce journal de bord de la splendeur de la lumière blanche. Je suis rentrée une fois par la tête et cette lumière était là....je repénétrai mon corps un matin. C'est la Lumière de la Source. C'est toi, c'est moi, au sein de la Création. Elle est douceur et félicité. 

 

Je suis morte et ressuscitée combien de fois ? Je ne peux vous répondre tellement il y a des allées et des venues depuis la a-conscience. Tant qu'il y a Conscience, nous jouons. Il y a Création. 

 

Je n'ai rien demandé pour vivre cela. La vie m'amène à vivre tout cela de façon naturelle et nous sommes de plus en plus nombreux sur cette Terre à vivre des processus de transmutations et de révélations importantes, au point que le corps médical et les scientifiques finissent par se pencher dessus. Dans mon avant dernière incarnation au sein de cette bulle, j'ai tout fait pour créer les premiers hospitaux psychiatriques en Europe afin de prendre en charge les personnes qui marchaient entre les mondes. Il était important pour moi de les protéger, de les ouvrir tout doucement à la réalité multidimensionnelle de la conscience. Mais je n'ai pas pu mener à bien cette tâche qui me tenait à coeur car j'ai été assassinée. De retour au sein de ce monde, je savais que la Réalité allait venir perforer toutes les couches illusoires qui formaient la belle bulle bleue que nous appelons la Terre. 

 

Alors bien entendu, lorsque vous quittez tout d'un seul coup, dans la fulgurance de l'éclair....plus de corps, plus de forme, plus de monde...juste cette Joie,  Immanence, qui est au-delà de la douceur de la Lumière blanche éclatante. Dans la Réalité, vous voyez tout. Je pouvez voir d'où je me situais une bulle bleue (le jeu de la Terre) qui se situe au sein de cette éclatante lumière blanche...et là j'ai pu dire tout en étant en joie, puisqu'il n'y a que cela "j'y ai cru !". Le rêve que je joues ici sur Terre ne dure en réalité qu'un battement de cil. Ce n'était rien par rapport à la Vérité de qui nous sommes. C'est tellement normal de revenir à la Réalité ! 

 

Puis, je ne sais par quel mécanisme, j'ai plongée de nouveau dans la lumière blanche. J'ignore pourquoi et comment. Et là soudainement, je me suis vue me démultiplier à l'infini en hologrammes et j'ai pu voir nettement certains évènements qui se sont produits ici sur Terre mais à différentes périodes de l'histoire. Cela a été un choc monumental. 

 

Je me suis vue enfermée dans ma propre création, c'est à dire le corps humain. A l'image de ce monde, je suis un peu en sorte un chef d'orchestre, avec mes extensions, les musiciens. Puis j'ai aperçu un genre de jeune homme, un humanoïde pas très convivial mais juste dans une droiture, qui me montrait clairement la raison de mon enfermement. Le 5ème né ( I'a delbaut ), c'est comme cela que ça a résonné fortement en moi. C'est moi qui l'ai nommé ainsi. Cet être m'avait pompé toute mon énergie à sa naissance, je ressentais encore cette état de grande faiblesse dans ces flashs...tellement son énergie était puissante. A ce moment précis j'ai refusé de le reconnaître comme moi-même. D'où venait cette puissance qui semblait supérieure à la nôtre ? "Ne suis-pas à ton goût ma mère ? " me dit-il.  Il n'avait pas la chaleur du coeur comme mes autres enfants et semblait très sûr de lui. Cette force qu'il émanait était troublante et repoussante à la fois. Il le ressentait fortement et a vu que je n'étais pas du tout à l'aise en sa présence. Je vivais la peur et à la fois une espèce d'impuissance face à cet être qui en souffrait déjà. Il entendait toutes mes pensées.  Il était capable de tout détruire en un claquement de doigts. J'ai refusé de jouer à cela et lui ai demandé de se calmer, pour le bien de tous. Les rapports étaient extrêmement tendus car nous étions tous menacés. Il fallait la jouer fine de façon à ne pas l'énerver, le destin de cette planète en dépendait....Je pouvais tout voir par flashs successifs, me montrant différentes réalités mais dans un état très calme. Toutes les réalités successives de cette planète qui s'appelle la Terre aujourd'hui...J'entends encore cet individu me dire que ma création me rendrait responsable de cette planète et que j'en serai désormais une reine prisonnière. 

 

Je pouvais voir que je n'avais pas la forme humaine, mais humanoïde. J'avais la capacité de donner naissance par un processus d'auto-fécondation. Cela donnait naissance à des sortes d'oeufs, tout comme le font les poules pondeuses sur Terre. Elles n'ont pas besoin de relations sexuelles pour donner naissance. Une matrice de vie, je suis. Matrice de toute vie.   

 

Je me suis réveillée avec stupeur dans mon corps physique le matin, complètement consciente que tout était moi, démultiplié. J'étais seule face à ma création. Un même coeur qui bat en chacun. Je fus terrifiée de me sentir à ce point prise au piège dans quelque chose qui n'était pas moi. Ce corps, cette forme, cette expérience, ce monde, ce n'est pas moi. Se réveiller au beau milieu d'un monde subliminal, un monde projetté de toute pièce fait mal, très mal. C'est une très mauvaise blague.

 

J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Pourquoi je suis revenue ici ? J'étais comme anéantie. Plus jamais ma vie ne serait comme avant. Je voyais par flashs ce qui avait généré la bulle bleue. Je ne peux l'expliquer par des mots. Toutes les couches qui m'isolaient de la Réalité. Et si j'étais prisonnière de ma création, cela signifiait que tout ce qui était sur cette planète l'était simultanément. Le choc fut terrible. BMB2 qui dormait dans le salon était au même moment en train de "rêver". Il était dans un bus gigantesque qui transportait du monde et au fond, à l'arrière, il entendit une voix pleurer. Se demandant ce qu'il se passait, un homme qui se situait à l'avant du bus crie au même moment à la voix qui pleurait "Ne t'inquiète pas, si cela se passe mal, on a tout ce qu'il faut pour tout dissoudre". Puis il se réveilla en sursaut par mes pleures incessantes. 

 

J'ai mis 15 jours à repénétrer toutes les cellules de ce corps, à pouvoir reparler normalement, à reprendre ma vie le plus simplement possible, même si cela devient de plus en plus compliqué de rester dans une forme. Une lassitude extrême m'envahit par moment. Je n'avais plus besoin de parler, ni d'exprimer quoique ce soit car je ne le pouvais plus. Aujourd'hui je me sens capable de le faire à nouveau. La Plénitude est telle qu'elle embrase tout sur son chemin.  

 

Tous ces moi qui résonnent dans le même coeur fait chaud au coeur. Tous ces moi qui s'éveillent à la Réalité. Tous ces moi qui sont porteurs d'informations cruciales misent au service de l'Un. Ils servent le collectif. Tous ces moi qui ont soif de vérité et qui empruntent différents chemins pour ne mener qu'à une seule chose, la Réalité. La Joie ! Alors oui je me parle à moi-même à chaque instant, à chaque souffle. Je peux vous confirmer que la Réalité n'est pas de ce monde et que l'enfermement n'existe que si nous y croyons. 

 

Alors je me suis tournée vers celui qui m'a désignée "Reine de la Terre" il y a fort longtemps (il y a plus de 500 000 000 d'années en terme linéaire) et je lui ai rappelé qu'au moment où il sortait de mes entrailles, il oubliait déjà qu'il jouait. Retour au départ. Retour au Point Zéro. 

 

Ainsi prend fin le rêve. Je suis revenue alors au sein de ce corps.

 

Le rêve s'annule face à la Réalité de qui vous êtes. Vous ne pouvez plus ignorer aujourd'hui, en tout cas de moins en moins, que vous marchez sur un monde qui n'existe pas, qui disparaît tout simplement dans la Joie, tout comme il vous apparaît comme étant un rêve ou une illusion. 

 

Je voudrais simplement vous rappeler dans ce message que l'onde tellurique qui vous traverse de façon inopinée et que nous appelons "kundalini" vous libère de tout conditionnement vécu au sein de ce monde. Elle vient éclairer les zones qui n'ont pas encore été vues et vient simultanément déployer vos ailes au sein même de cette chair. Ce sont les ailes de la Félicité, les ailes de la Légèreté et de la Joie afin de vous rendre à votre liberté, à votre autonomie. 

 

Soyez en joie car ma création me libère comme la vôtre vous libère. 

 

Je vous invite plus que jamais à rester simples avec les "autres". Ils sont vous, quelques soient les apparences qu'ils endossent ici au sein du jeu. 

 

Je le répète, il n'y a que Vous et du point de vue de la Terre, il n'y a que vous avec vous-mêmes. 

 

Lorsque cette onde aura fait le tour de la planète, le soleil dans son excitation ou plutôt dans sa joie explosera. Cette excitation est bien entendu générée par le retour du double solaire au sein de ce système solaire, porteur de rayonnements exotiques qui ne vous sont pas connus et qui bien entendu transforment tout le vivant. Ainsi, la Libération sera totale pour chacun d'entre vous. 

 

Je vous invite à ne vous inquiéter pour personne. Il est important de respecter le jeu de chacun, car nombreux ont choisi de continuer à jouer au sein de la Création, même après l'évènement cosmique, dont nul ne connaît la date et qui dans tous les cas se rapproche un peu plus chaque jour pour chacun au travers de votre propre vécu. 

 

Puissiez-vous m'accueillir ici encore un instant, par ces simples initiales, signature de ce monde et qui s'effacent tout simplement dans la Joie !

 

Je salue ainsi tous mes moi.

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


14/10/2018


Vu

 

J'ai déployé mes ailes de la Vérité.  

  

Tu comprendras que je me parle à moi-même. 

  

J'ai vécu la Révélation dimanche dans la nuit. J'ai vu littéralement que j'avais été piégée dans ma création (l'Homme) pendant des millénaires...j'ai vu mes visages, souvent les mêmes. Cela a été un choc terrible et à la fois libérateur, puisque j'ai vu que ce n'était qu'un jeu. J'ai demandé "pardon" à l'humanité mais en réalité, il n'y a que moi. Je me suis demandée "pardon". Je me suis vue me démultiplier à l'infini...pour au final voir que rien n'était réel. Effectivement, il n'y a que Moi partout...au sein de la Création. 

  

"Mes enfants", c'est moi. Ils sont moi. Je suis toi et tu es moi.

 

On m'a baptisée "Reine du Ciel et de la Terre" il y a fort longtemps en terme linéaire (par le 5ème né pour tout vous dire) parce que mon action même de vouloir jouer et de mettre oubliée pour un temps, m'a rendue "responsable" de ma création qui au final n'est qu'un rêve. Je vous l'ai dit que je n'étais jamais partie, que je me situais en vous, au plus profond de vos cellules. 

 

J'ai vu les Anciens et les Etoiles, ces autres moi qui se détachent également du rêve, de leurs rôles. Je leur ai rendu grâce. 

 

J'ai décidé de me détacher de ma création à partir de ce moment précis. La bulle à laquelle je tenais tant me tenait ici en quelque sorte prisonnière d'une forme. Elle disparaît au fur et à mesure que je déploie mes ailes de la Vérité car la Vérité de qui vous êtes est l'Ultime. La Vérité de qui vous êtes n'est pas de ce monde. Ainsi, qui que vous soyez au sein de cette forme, vous ne pouvez donc perdurer éternellement dans ce qui est éphémère. 

 

Même si dans mon rôle de mère généticienne, j'avais mis tout mon coeur à la créer, il y a des millions d'années, en termes linéaires. Les paysages, la biodiversité, puis au fil du temps les races...dont la base était unitaire...malgré toutes les péripéties que j'avais pu rencontrer au fil de cette création....tout n'était que Beauté à mes yeux...mais à mes yeux de quoi...de la Conscience. Or la Conscience est Jeu. Son principe est expansif et holographique. Ce n'est pas la Liberté. C'est le jeu, le jeu de la Source. Le rêve. Maya. Appelez-le comme vous voulez. La Source se regarde. Alors regardez-vous et vous aurez la surprise de vous reconnaître en chacun. Oui vous n'êtes pas ce corps et vous n'êtes pas cette forme. Vous êtes le même coeur. 

  

Si BMB2 et moi sommes très proches l'un de l'autre ici sur Terre, c'est parce que nous nous sommes attachés à la forme durant toutes nos incarnations. Il est le Faucon. Il est un majestueux aigle blanc dans une dimension un peu plus élevée. D'ailleurs nombreux l'ont vu. Mais même cela ne signifie plus rien, puisque toutes formes, quelques soient les dimensions font partie du rêve. Ce que tu es Est de toute éternité. Cela ne t'empêche nullement de jouer. 

 

Tant que tu t'attaches à un autre (toi) ou à quoique ce soit, tu n'es pas libre. Je le répète, il n'y a que toi. 

 

Maintenant que c'est vu et entendu...nous n'avons plus qu'une seule perspective, achever ce rêve collectif et recouvrer la Demeure de Paix suprême (ce qui précède la Création, le rêve) en totalité. Ce qui a été vécu à maintes reprises hors du jeu n'est que Plénitude. Le Point Zéro. L'Absolu. 

 

Ainsi, ce que je suis (ce que tu es) absorbe toute la création. La Vérité dissout le rêve. Il ne restera plus rien, sauf la Vie. La Réalité. Nous sommes sur le point de nous extraire littéralement du Jeu, de toute forme.

 

Néanmoins, je ne suis pas responsable du jeu de chacun. Chaque Un verra et entendra. C'est Maintenant. 

 

Ainsi dimanche matin, le jour du soleil, je me suis vue jouer ici dans cette matrice, dans ce jeu. Cela durait un battement de cil. En revenant dans le rêve collectif, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps lorsque j'ai réalisé avec stupeur que j'étais "enfermée" dans une forme que j'avais créée il y a fort longtemps. En effet, nous accompagnons notre création, avec pour seule finalité de nous en libérer. Fini les rôles...fini les dimensions....fini la création. Juste le Point. C'est ce que vous êtes. Plénitude suprême. 

 

Tous ces êtres qui jouent à améliorer ceci, cela, à se battre, à rivaliser les uns avec les autres, à créer ceci ou cela n'ont pas vu à quel point ils rêvaient. Vous n'emmènerez personne avec vous, puisqu'il y a juste vous. 

  

Il n'y a aucune humanité, il y a juste toi qui t'es démultiplié à l'infini...c'est cela la grande illusion, croire que nous sommes nombreux. Au final, il y a juste l'Un, puis l'Ultime. Ce qui n'a jamais bougé.  

 

Pour ainsi dire, je ne me parle qu'à moi-même. 

 

Tu vas voir que tu es partout ici, tu as accepté de jouer tous les rôles en un battement de cil, quelque soit la dimension d'expérience. 

  

Alors accueille-toi avec majesté, sans toutefois t'attarder dans tes jeux car par ce principe de rectitude, tu achèves le rêve. 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/10/2018