LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

C'est pas l'Homme qui prend la Mère, c'est la Mère qui prend l'Homme

 

 

Février 2016

 

 

 

La Mère, c’est la Grâce en action. C’est celle qui vous dit “regarde, écoute”, je manifeste tout. Tu me cherches alors que je suis déjà là, en toi et partout autour de toi. Il vous suffit alors de dire OUI, pour vivre libres. OUI à tout ce qui se présente dans votre vie, même si au premier abord, ce qui vous est présenté ne vous plait pas ou vous fait mal, parce que cela semble contraire à vos habitudes.

 

Prenons un exemple simple, vous avez décidé de rompre tout contact avec un être. Le cerveau archaïque (reptilien) est fier d’utiliser sa croyance du libre arbitre. Il se croit plus fort que la vie. La Grâce viendra systématiquement frapper avec insistance à votre porte parce que vous l’empêchez de couler. L’Amour est partout. Il est fluide. Il est simple. Il est doux. Plus vous luttez contre ce qui est naturel, léger, simple, contre ce qui se présente à vous, plus vous vous faites poursuivre par la Vie.

 

Croyez-vous encore qu’un être de lumière va vous dire “je n’ai pas envie de te voir” ou “tu me dois ceci ou cela”. Un être de lumière ne fige personne. Croyez-vous encore qu’un être de lumière manifeste l’arrogance ? Le monde de la Grâce n’a rien à voir avec les mondes illusionnés. La Grâce met justement fin à l’illusion.

 

Vous avez l’habitude de ranger des choses à un endroit précis, par exemple. Vous vous apercevez un jour que ces choses ont changé de place, à votre insu. Vous sentez la colère monter. La Grâce vous montre que rien ne vous appartient, dans le sens où vous ne pouvez passer votre temps à contrôler. Les autres, c’est vous. Ils font partie du courant de la Grâce. Dites OUI, j’accepte. Vous verrez ainsi ce qui se déroule dans vos vies.

 

La Grâce, elle vous lance des invitations. Elle est cadeau de chaque instant. Elle vous allège en permanence. Elle vous sort de votre enfer-me-ment, de votre prison ment-AL. C’est le fonctionnement du cerveau para-limbique, votre héritage, celui que les dauphins et tous les autres cétacés ont. C’est celui de la Joie et de la Félicité permanentes. Celui qui ne se pose aucune question et qui vit ce qu’il a à vivre. C’est celui qui aime sans condition (sans jugement). C’est celui qui vous ramène au centre du Centre.

 

Vous savez donner naturellement car donner est spontané. Vous êtes amenés maintenant à intégrer la réception. Tout ce qui se déroule dans votre vie n’est jamais anodin. L’attitude de vos proches, de vos amis, de vos relations au travail, vos animaux…La Grâce est partout et vous lance des appels pour ceux qui vivent encore avec des oeillères.

 

La Mère manifeste, elle crée. Elle n’est pas seulement matérielle. Elle est Tout. Elle est ce que vous respirez, tout ce à quoi vous goûtez, tout ce à quoi vous touchez, tout ce que vous sentez, tout ce que vous regardez. Elle est Omniprésence. Elle a manifesté votre corps et vos sens afin de vous amener à la quintessence. L’homme doit lui laisser toute la place s’il aspire à manifester ce qui a de plus grand en lui. C’est comme cela que le deux devient Un. L’homme sème la graine, il la féconde de son amour, tandis que la mère la porte et veille sur ce trésor, pendant toute sa croissance jusqu’à sa maturité. Le couple sacré fait en sorte de maintenir debout cet équilibre, cette éternité. Ce sont les forces primordiales en action, partout. Elles sont partout. Le Masculin ne crée rien. Il donne. Il transmet. Le Féminin sublime le Masculin dans la mesure où elle manifeste l’impulsion première du Père. Il n’existe donc aucune soumission là-dedans. L’Unité, c’est un roi et une reine dans la même danse et dans le même chant. C’est le fluide de l’Amour qui manifeste les univers et les mondes.

 

Toute relation est sacrée. Rendez grâce à tous ceux qui se présentent dans votre vie. Rendez grâce également à tout ce qui se présente dans votre vie car tout a sa raison d’être. Tout est juste.

 

Etre, c’est laisser se dérouler les événements sans intervenir, sans “ramener votre fraise”, comme vous dites souvent. C’est Accepter l’action de Grâce. C’est dire OUI. C’est ne pas être touchés par les orages, c’est simplement les laisser passer. Puis vous avez l’impulsion du coeur, qui elle exprime ses sentiments et ses aspirations profondes. C’est celle qui donne spontanément. Pas le temps à la réflexion. C’est l’enfant qui vous tend ses bras. C’est le baume en action. C’est la générosité et la bienveillance. C’est la douceur. Vous êtes tout cela. Nous sommes tout cela.

Ainsi, aucune femme libre ne peut vivre de fausses relations, parce qu’elle ne vit pas la prédation. Elle est libre et se contente d’être. Elle incarne la Grâce. L’éducation familiale qu’elle transmet, s’il y a lieu, est naturellement unitaire.

 

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui.

 

Je vous salue et vous invite à de plus en plus vous faire “petits” devant ce qui se présente à vous, car n’oubliez jamais que la mère divine coule en chacun de vous et qu’il est de votre responsabilité de le vivre pleinement en incarnation. Cela signifie que vous êtes conduits à lui déballer le tapis rouge. Laissez oeuvrer la Grâce. Vous ne pouvez prétendre être amour si vous ne manifestez pas la Grâce dans votre quotidien.

 

Mère Béatrice Marie

 



09/07/2017

A découvrir aussi