LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

C'est vous qui enfermez vos gouvernants

 

L'Amour rend libre.
 
Je vous ai déjà dit que les gouvernements étaient à l'image des peuples. Les acteurs, ils se distribuent des oscars entre eux, n'est -ce pas. Ils votent toujours pour le meilleur. Les êtres libres ne reconnaissent pas les gouverne-ments. Ils voient les jeux qui se déroulent mais ne sont aucunement concernés par ceux-là. Ils compatissent pour ces frères et ces soeurs, c'est tout. 
 
Alors qu'est-ce qui vous pousse, vous,  à enfermer "vos" gouvernants dans le pouvoir et le contrôle ?  Vous ne leur rendez pas service à ces frères et ces soeurs lorsque vous agissez ainsi. Vous votez simplement pour maintenir leur rôle. Vous aimez le cinéma, semble-t-il. Vous votez pour être contrôlés, pour être enfermés dans des courants de pensées (thèses, éducation, concours, course aux grades et à l'argent...), pour être taxés, pour être vaccinés, pour être assurés, pour être endettés, pour être dépouillés de tous vos biens, pour être soumis semble-t-il,  alors que vous n'avez jamais eu besoin d'instances supérieures pour vivre. Au travail, vous cumulez les arrêts maladie à la pelle, comme on dit. Vous vous enfermez tous seuls. Vous vous plaignez après de tous les retournements de vestes, des coups bas, de toutes les nouvelles lois qui sont pondues du jour au lendemain qui viennent au final encore plus vous perturber, encore plus vous éloigner de la Vérité de qui vous êtes. Vous êtes tellement perdus dans votre jeu que vous allez encore critiquer ceux qui ne votent pas et qui ne regardent jamais les informations télévisés. Rassurez-vous, ils n'ont nullement besoin de cela. Pour certains, vous croyez encore en un nouvel ordre mondial. Y en a qui s'accrochent - hein. Vous êtes simplement victimes de votre propre ignorance de vous-même. 
 
Les enfants, quand ils naissent, ils ont besoin de parents aimants, doux et attentionnés. Des parents dans l'Accueil. Personne n'est là en vérité pour vous mettre le grappin dessus. Personne. C'est juste vous qui donnez consistance à cela. 
 
Le Gouvernement universel, c'est l'Amour. L'amour de la Vérité et la vérité de l'Amour. Ce n'est pas parce que vous êtes l'amour que vous dites "oui" à tout. L'être libre, il est vrai et authentique. Il est fidèle à lui-même. Il va naturellement réfuter ce qui n'est pas Vérité.
 
Vous voulez gouverner un pays, voir deux, trois...voir la planète entière, soit, mais vous allez... comment dit-on déjà dans votre jargon... "ramasser"...parce que ce que tu es toi en Vérité n'as personne à gouverner. Vous allez voir qu'il est plus facile de faire la vaisselle que de gouverner quique ce soit à présent. Un être libre peut avoir des responsabilités, certes, mais il n'a aucune main-mise sur la vie. Il coopère avec tout le monde. Il est tout le monde. Alors Toi qui jouis encore pour un temps d'une certaine situation, tu n'as personne à soumettre à des règles de vie, à des règles de conduite, tu n'as rien à vendre non plus, ni rien, ni personne à acheter. Tu es libre. Alors si tu continues à jouer alors que le Jeu est terminé, tu perdras tout. Tu perdras tout ce à quoi tu étais attachés. Il ne peut en être autrement. La Liberté, ce que tu es, t'appelle de plus en plus fort. 
 

Les addictions résultent ainsi des attachements que vous avez avec la matière. Cela va conditionner toutes vos relations. Tant que votre bonheur ou votre équilibre dépend des autres ou de quelque chose (partenaires, enfants, familles, relations, travail, nourriture, objets, technologies, croyances politiques ou autres...) ou du rejet de quoique ce soit, vous n'êtes pas libres. Alors y en a qui n'ont rien compris en abandonnant leur famille pour se retrouver seuls ou en se débarrassant de tous leurs biens matériels, pour soit disant s'alléger - hein. Ils ont pété une durite. Mais ils avaient besoin de cela pour finir par voir que l'amour ne rejette rien. 

 

L'Amour précède les sentiments. Le sentiment d'être ceci ou cela, le sentiment d'appartenir à un quelconque courant de pensées (patriotisme, religions, politique...) vous enferme. La personne que vous croyez être ne peut pas être libre. Elle est dépendante, blindées d'habitudes. Elle est soumise. En incarnation, nous passons tous par ces étapes qui ne sont en fait que des " farces & attrappes". Les êtres qui gouvernent (du moins qui le croient) votre pays respectif, par exemple, sont enfermés dans des rôles. Il jouent et vous jouez avec eux tant que vous leur donnez du pouvoir. Donc plus vous êtes addicts de pouvoir, de reconnaissance et de gloire, plus la Vie va vous tester parce que la Vérité de qui vous êtes vient vous chercher. Vous vous testez vous-même. Donc, cela va être de plus en plus difficile de rester dans la personne parce que la Vérité de qui vous êtes n'est pas compatible avec ce monde. Vous êtes libres, vous n'avez personne au-dessus de vous (ni en dessous d'ailleurs). Vous n'avez aucune autorité au-dessus de vous. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas écouter votre chef de service dans votre travail, par exemple - Faut pas tout confondre. L'autre, ce sera toujours vous dans un costume différent, c'est tout. Mais vous n'êtes personne et quand nous ne sommes personne, nous sommes en toute chose. Vous êtes la Paix, la Joie qui ont toujours été et qui n'ont que faire des jeux. La Paix et la Joie qui n'ont aucune condition pour être. Vous êtes partout.
 
Est-ce que l'oiseau dépend de quelqu'un ou de quelque chose pour chanter ? Il n'y a que si vous enfermez l'oiseau qu'il ne peut plus voler.
 
 
BMB
 
 

 



02/11/2017

A découvrir aussi