LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

En finir avec l'âme collective

 

 

Janvier 2016

 

 

 

Tous les maux, tous les combats, tous les refus sont liés à l’histoire de l’âme. L’Esprit n’est pas concerné par les humeurs de l’âme. Il ne peut comprendre cela parce qu’il est Joie perpétuelle.

 

Alors bien entendu, quand l’Esprit vient frapper à votre porte, c’est pour venir ébranler toutes vos croyances et tout ce qui fait référence à ce monde. L’Esprit est doux et il vous dit “Je suis Toi et ce que tu es est éternel”.

 

C’est forcément un choc pour l’âme qui elle est ramenée à un espace temps. Lorsque l’intemporel vient frapper à la porte du temporel et bien ça fait des étincelles…dur dur de lâcher sa petite personnalité et toutes ses habitudes. Dur dur de lâcher ses peurs, ses croyances que vous devez sauver votre peau ou autre chose. Celui qui tient les armes et qui attaque, c’est celui qui veut sauver sa peau et rien de plus. Christ vient à ce moment précis rappeler que celui qui tient à sa vie la perdra.

 

Dans l’Esprit, il n’y a pas de procès, il n’y a pas de jugement, il n’y a pas de condamnation, il n’y a pas non plus de favoritisme ou d’exclusivité. L’Esprit n’a que faire de tous ces remues ménages. Il est la Force tranquille. Il voit tout. Il est au-dessus de tous les concepts. Il est là où il n’y a que Complétude. C’est l’Esprit qui rassemble au nom de l’Un, ce n’est pas l’âme. La monade, c’est également deux polarités masculine et féminine qui rayonnent l’Unité. Elle rassemble.

 

Ainsi donc est venu le temps de la Fusion collective avec l’Esprit, là où toute histoire s’arrête pour ne laisser place qu’à ce qui unit. Je suis toi et tu es moi. Nous sommes Un. De quoi as-tu donc peur ? Tout est déjà là. Que veux-tu de plus ? Tu auras beau me quitter pour expérimenter, sache que tous tes combats ne mènent qu’à une seule vérité, l’Amour. Tous les chemins que tu empruntes, quels qu’ils soient te conduisent à ce que tu es en Vérité, l’Amour. Même s’il te faut vivre nombreuses vies pour cela, sache que je suis là à t’attendre et à patienter.

 

Ce n’est pas moi que tu insultes, c’est toi. Ce n’est pas moi que tu quittes, c’est toi. Ce n’est pas moi que tu aimes, c’est toi. Nous sommes Un.

Ainsi la Grâce est notre danse au quotidien. C’est dans l’acceptation de ce qui t’est donné à vivre à chaque instant que tu Es. C’est là que tu te déploies sur cette Terre, tel un oiseau qui ouvre grand ses ailes pour accueillir. Tu es cela, l’Accueil.

 

Dans le Silence de la bienveillance et dans la chaleur de ton coeur, tu rayonnes le divin. Tu es au service de l’Un. Tu es la Vie et tu es le Baume pour tous tes frères et tes soeurs qui en ont besoin. Lorsque ce monde s’écroulera, il ne restera plus qu’une chose, la Fraternité. Que vous soyez mères, pères, enfants, voisins, amis, frères, soeurs, de parfaits inconnus…tous les liens sont rompus devant la grandeur et la majesté de l’Amour.

 

Je suis l’omniprésence qui guérit et qui te rappelle à ton éternité.

 

Ainsi Sois.

 

Il ne te reste que cela à faire, car tout le reste se défait.

 

Il en est ainsi.

 



09/07/2017

A découvrir aussi