LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

La dimension Ki est lourde

Il nous appartient ici d'être de plus en plus vigilants aux habitudes que nous avons tendance à conserver car plus nos structures physiques s'éthérisent, moins nous ne pouvons nous permettre certains comportements.

 

En effet, la légèreté, l'appel de la nature, la joie  sont tels que travailler pendant des heures à rénover une maison, par exemple, en sifflotant va devenir de plus en plus difficile. Ce n'est pas le corps qui lâche, comme nombreux auraient tendance à le croire. C'est vous qui lâchez le corps et les conséquences immédiates dans la matière sont fracassantes. Vous allez être pris de malaises. Rester des heures à travailler dans la matière, en adoptant plus ou moins les mêmes postures, les mêmes gestes alors que vos structures physiques se transmutent...ça fait l'effet d'une bombe. Vous allez finir par tout lâcher et vous réfugier en pleine nature. Le malaise peut-être tellement violent que vous allez finir par enlacer le premier arbre que vous rencontrez, vous y blottir et ne plus bouger pendant des heures. Vous êtes tellement mal physiquement que seule la nature peut vous aider à rétablir l'équilibre de votre champ aurique.

 

Il y a quelques années, nous pouvions jouir d'un certain équilibre entre le physique et l'éthérique. La lumière vibrale venant tout doucement se superposer à l'énergie vitale. D'où cette sensation de se sentir léger et disponible. Vous pouviez mener vos objectifs sans forcer. Ce qui arrive est différent maintenant. Si vous pouviez continuer à faire comme avant, c'est à dire travailler à faire ce que vous aimez pendant des heures, sans ressentir la moindre fatigue...ça ne va plus être possible. Si vous êtes de ceux qui vivent ces états de pré-stase et bien va vraiment falloir faire comme le chat. Vous allez sentir physiquement quand il est vraiment temps de vous arrêter de travailler. Que ce soit dans vos obligations ou dans vos hobbies. Dans tous les cas, si vous forcez de trop sur le physique, vous allez être pris de courbatures, aussi bien physiques que psychiques, même au réveil. Cela prouve que l'énergie cosmique ne circule pas correctement dans les structures. Il y a encore des résistances. Il faut savoir dire stop, même si ce que vous faites vous plait, je le répète. Il y a la densité de cette dimension et Vous. Si vous voulez rester légers, en harmonie avec le Tout, vous n'avez pas le choix que de changer vos comportements et rythmes de vie. La 5ème dimension qui se fait sentir à grands pas pour nombreux est Légèreté. Elle n'a rien à voir avec ce monde et ces règles de fonctionnement. Elle n'a rien à voir avec nos habitudes et nos vieux réflexes. 

 

Alors bien sûr que lorsque nous commençons à vivre les prémices de la 5D, la densité Ki est ressentie comme une chape de plomb. Les courbatures, c'est elle. La sensation de lourdeur, même si psychiquement vous semblez légers, c'est encore elle. C'est lorsque nous rentrons au coeur de la nature, comme la forêt, par exemple ou le bord de l'eau que tout s'annule. Il ne reste que la légèreté et la douceur. Les êtres de la nature entretiennent tout cela. Le poids des structures physiques disparait.

 

Avez-vous aussi remarqué que vous ne pouvez plus rester longtemps en présence de ceux qui fonctionnent en mode inversé ? Tous les cancans de ce monde vous deviennent insupportables. Qu'est-ce qu'on en a à faire des histoires de chacun ? Toutes ces distances posées entre les uns et les autres sont tellement ridicules que certains s'en amusent pour blesser ou encore pour condamner. C'est le mal qui fait la Une des journaux. C'est interminable tant que vous portez crédit à cela. Je vous dirais aussi (je me répète peut-être) qu'il est important que vous fassiez attention à vos pensées entre les uns et les autres, parce que tout est sû de façon instantanée. Vos champs de perception s'élargissent et l'information est instantannée. Il m'a été donné de voir par exemple la surdité d'une oreille d'un frère en Etreté, pendant la nuit alors qu'il ne m'en avait jamais parlé. Je l'ai appris par une connaissance. Alors, si bien entendu, vos pensées envers les uns et les autres ne sont pas harmonieuses, vous allez le voir. Vous ne pouvez pas être libres et continuer d'ignorer  des frères et des soeurs qui viennent vers vous, par exemple. C'est pas possible. Un être libre est dans l'Accueil. La gentillesse et le service sont dons de Dieu. Ki Jai Babaji d'Haidakhan montrait l'exemple à travers son sourire et sa légèreté au quotidien, même si parfois c'était difficile devant la misère et la maladie. Vous croyez que c'est facile de marcher au sein d'un monde qui fonctionne à l'envers ?  Il restait lui-même, même si certains ne lui voulaient pas forcément du bien. Nombreux ont cherché à le défier. Jamais il ne s'est montré distant envers qui que ce soit. Comment la Source peut-elle mettre une distance avec sa création, surtout au sein d'un corps ? Vous êtes responsables. Cela ne veut pas dire qu'il faut dire oui à tout. Je dis simplement que pour certains, à force de voir l'illusion de partout, vous en oubliez l'essentiel dans la matière. Vous oubliez que l'autre, c'est vous. Vous oubliez que l'autre, c'est le même coeur. Celui que vous voulez voir disparaître de votre vie, c'est vous. Aucun avatar, aucun saint, aucun Jnani ne fonctionne ainsi. L'Amour devant, on vous a dit. 

 

Les cristaux également viennent vous aligner sur des fréquences supérieures de la conscience.  Ils sont tellement directs que vous aurez un peu de mal à "comprendre" les expériences vécues à leur côté, surtout ces temps-ci. Je tiens à vous rassurer. Tout va bien. Ils font le ménage, en quelque sorte, c'est tout. Il y a toujours à faire tant que vous êtes encore incarnés. Il y a toujours à peaufiner tant que vous vous trouvez dans les mondes de l'astral. Vous voyez bien que l'Absolu a toujours été là et que ce monde vous empêche d'une certaine manière d'être pleinement heureux. Comme disait un certain Sage "Ce n'est pas signe d'une bonne santé mentale d'être bien intégré à une société malade".  Nous sommes obligés de composer avec les règles de ce monde, même si nous ne sommes en rien cela. Vous ne pouvez exclure quoique ce soit. C'est le Ki, c'est dense, c'est lourd. Un coup vous êtes poids plume et le lendemain vous ne pouvez plus arquer. C'est comme ça. Il faut faire avec. Il vous/nous appartient de rester tranquilles, même durant la traversée de ces zones d'inconfort.

 

Rester dans le silence intérieur ne veut pas dire "tourner le dos" à ses amis - hein - au nom de l'éternité...et puis quoi encore. L'éternité n'a rien à voir avec ce monde, mais c'est également chacun de vous. Si vous demandez gentillement à un frère ou une soeur de vous aider dans une tâche courante et qu'il/elle vous répond sèchement "Tu ne me feras pas rentrer dans ton monde, chao" - C'est quoi ça à part de la démance ? C'est l'éternité qui vous parle là ? Où est la douceur de l'amour et la tranquillité dans tout cela ? Dites-moi. C'est pas la peine de prôner l'Archange Micael ou Orionis et de se comporter comme un assassin. Plus vous marchez entre les mondes, et plus vous êtes mal. Il y a une différence cruciale entre marcher entre les mondes et être tous les mondes. Alors on me parle de Walk-In...que vous êtes ceci ou cela, que vous savez pourquoi vous êtes là...Mais le véritable Walk-In, y'en a pas beaucoup d'une part et d'autre part, ils montrent l'exemple dans leur quotidien. Ils ne se prétendent pas être ceci ou cela, même s'ils savent qu'ils agissent au nom du divin. Vous n'êtes rien sans le coeur. Or le coeur est simple. Il est une douce mélodie.

 

Je vous salue et vous enlace tout contre mon coeur.

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/04/2018

A découvrir aussi