LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

La morsure de l'amour

 

Décembre 2016

 

 

 

Alors je confirme que l’amour, il mord. Oui. C’est une morsure qui vous prend et qui ne vous lâche plus. Vous pouvez vivre les plus belles rencontres sur Terre avec des frères et des soeurs, quant bien même, leur fréquence sera altérée par des croyances et des habitudes, tandis que la Rencontre avec des êtres de la nature, que vous ne voyez pas forcément mais dont la Présence radiante est telle que celle-ci vous foudroie sur place. Cela dépose en vos structures une marque indélébile. Là, y a pas le mental qui vient altérer la Relation.

 

Les échanges avec le Commandeur des Anciens, les Etoiles de Marie, les Archanges…tous vous laissent une marque, un empreinte. Même vos rencontres avec certains frères et soeurs sur Terre laissent des empreintes, même si chacun vit sa libération. La Communion (de coeur à coeur), elle est là et elle ne laisse aucun doute.

 

Cela fait de nombreuses années que je navigue de plan dimensionnel en plan dimensionnel. Ce n’est pas une question de volonté. Je me laisse porter par la vie. Je vis simplement ma vie Ici en tant que Témoin de l’infinie Présence. J’ai vécu ma première fusion avec Christ, c’était en 2001. Je me suis retrouvée dans ses bras, irradiant de lumière. J’ai pu apercevoir des larmes de joie couler sur ses joues. Il était d’une grande beauté et avait de grands yeux clairs. C’était d’une grande puissance et d’une grande douceur. C’est gravé dans tout mon être. Je l’ai ressenti comme un appel. Un appel urgent à revêtir ma robe.

 

Y a pas forcément une rencontre anthropomorphique avec les êtres de Lumière. La Source, par exemple, c’est la disparition dans la Lumière Blanche. Et ça aussi, toutes vos cellules s’en souviennent, surtout lorsque le processus se répète. Vous savez que vous n’êtes pas limités à la forme.

J’ai vécu cette sensation de première “morsure” avec un frère galactique vénusien, il y a quelques années également. C’était à bord d’un vaisseau, lors d’un voyage nocturne. Nos regards se sont croisés et là…bim. J’étais comme figée, presque paralysée tellement le ressenti était hors norme. Je n’ai pas pu rester longtemps à son contact. Cela devenait comme une brûlure. Autant face à l’Archange Raphaël, d’une grande beauté, ce fût des salutations solennelles en toute simplicité. Une Reconnaissance. D’autres archanges étant apparus instantanément derrière lui. Tous avaient une forme humaine et une combinaison de couleur différente. J’ai pu tous les voir et les saluer fraternellement de la tête.

 

Je vis une joie et un étonnement intense chez certains d’entre eux, c’est gravé en moi. C’était un transport en Mer-Ka-Ba, en 5ème dimension semble t-il, puisque c’est la limite dimensionnelle où on peut les rencontrer avec une forme humaine (de très beaux jeunes hommes et de très belles jeunes femmes aussi). Au-delà, ils n’ont rien à voir avec un visage, c’est une radiance spécifique pour chacun que nous ressentons d’ailleurs en nous et autour de nous suivant ceux que nous appelons. Donc, en fonction des rencontres, les ressentis sont complètement différents.

Avec certains, vous vous sentez comme irradié d’amour. C’était d’une telle intensité que lorsque vous revenez dans votre corps et dans votre entourage, tout paraît bien fade à côté. La douceur que vous avez les uns pour les autres n’a rien à voir avec cette morsure dont nous parlons en tant que témoins. J’étais mariée à l’époque et lorsque j’ai dit ouvertement à mon époux que j’étais comblée par sa Présence et que cela me suffisait et bien il n’a pas compris.

 

A cette époque déjà, au moment où j’écrivais le manuscrit de la Guérison de l’Humanité, une Grande histoire d’Amour, j’avais de moins en moins de désirs. Même faire l’amour à mon époux de l’époque devenait presque une contrainte, une obligation maritale. Je fusionnais à maintes reprises avec le Soleil. Il m’appelait. C’était à l’époque, morsure sur morsure, totalement irradiée de lumière. Je me contentais tellement de la présence de chacun dans mon entourage que tous ont fini par se demander si je n’avais pas un amant. J’étais dans une béatitude quotidienne.

 

Un jour je déclarais spontanément que j’aimais autant l’humanité que celui qui partageait ma vie et là, ça a été insupportable pour le mari. De jour en jour, je me détournais de toutes ses envies, de la majorité de ses plaisirs. Nous nous éloignions l’un de l’autre progressivement. Je voyais le navire partir au loin, tout en restant impuissante. Je me contentais de vivre paisiblement dans notre propriété sobre au milieu de la nature et d’occuper mon emploi de nounou à cette époque. J’adorais partir en promenade avec les enfants et chanter avec eux sur le chemin. Je les initiais au jardinage et au soin des fleurs. Nous avions l’habitude d’accueillir souvent la belle-famille et les amis. C’était un endroit de ressourcement pour tous. Une vie normale et bien remplie quand-même. Mais avec eux, il était inutile d’aborder d’autres sujets de conversation qui dépassaient l’ordinaire. Cela créaient des refus d’entendre. Le merveilleux et le naturel que je vivais, je devais le garder pour moi au risque d’être prise pour une dingue. Cette léthargie collective avait le don de me mettre en colère. Résultat, mes cellules se contractaient. Je devais faire semblant de jouer le rôle de la jolie belle-fille qui se contente d’avoir une vie comme les autres. Impossible lorsque Christ vous appelle !

 

Les 5 dernières années avant le divorce ont été très pénibles, parce que je voyais les jeux de l’ombre. C’était terrible. L’Amour prenait toute la place et je refusais de continuer à endurer les colères et pétages de plombs de mon époux, devant les enfants qui étaient jeunes à l’époque. Tous les soirs en rentrant de son travail, nous avions droit à une scène à table alors que la journée était douce et légère. Je pouvais communiquer naturellement avec tout le vivant tranquillement mais avec mon époux, les frictions étaient inévitables. Je priais le ciel pour que cela se calme. Des anges passaient par des enfants et des adultes pour me communiquer des messages afin de me réconforter et de me donner la force nécessaire pour traverser cette tempête. Mais le feu dans mon coeur a toujours été là. L’écriture pour le manuscrit était plus fort que tout. J’étais habitée d’une foi inébranlable. Marie prenait toute la place dans ma vie. La personnalité va vous accuser de ceci ou de cela. Elle va se sentir agressée pour un rien. Comme elle ne connaît pas la Lumière, elle va vous accuser de foutre en l’air sa vie.

 

C’est comme quand on veut vous mettre en prison et que vous êtes innocent. Cela fait le même effet. Donc, y a fallu dépasser tout cela. Ces expériences vous montrent à quel point y en a qui sont enfermés dans la matière et qui ne veulent pas en sortir. Les relations dans les couples sont loin d’être unitaires pour la majorité. Les âmes soeurs ne se quittent pas forcément en bons termes parce que même si l’un est libre, l’autre ne peut appréhender une seule seconde l’état vibratoire du partenaire. Il ne le vit pas. Donc quoi que vous fassiez, vous aurez systématiquement en face la frustration de l’autre. C’est comme ça. Vous avez juste à lui envoyer la Paix, de tout votre coeur.

 

Ensuite, vous faites la rencontre d’êtres qui commencent tout juste à vivre des choses qui ne sont pas banales au sein de cette société. Des fusions de coeur à coeur, du channeling, des rôles vibratoires, des reconnaissances vibrales, etc. Mais bon, là aussi, y a de tout. Le principal est de ne pas vous fermer face à cela mais de ne pas tout accepter non plus. Chacun vit ses propres expériences. Tout le monde est à sa juste place.

 

Ma dernière rencontre intense remonte à quelques jours. J’ai été mise face à la Présence de celui qui a été Ki Jai Babaji. Il est souvent intervenu ces 5 dernières années. BMB2 et moi-même étions en train de déjeuner quand soudain, une grande Présence à gauche fit irruption. Instantanément je sentais Babaji, je sentais la Source et là mon coeur a vécu une sorte d’expansion soudaine, un Feu irradiant, prenant toute la cage thoracique, les épaules, le cou, la tête et au-dessus de la tête. Ce fût tellement intense, telle l’explosion d’une étoile que des larmes de joie coulèrent. J’ai dû sortir de table pour me précipiter sur le canapé pour intégrer, voir digérer ce qui m’arrivait. J’étais sans voix, complètement irradiée.

 

Bien sûr BMB2 ne comprenait pas ce qui m’arrivait sur le coup, parce que mon comportement changea brusquement. Puis il prit conscience que quelque chose de très fort, de très puissant venait de se passer. Il ne pouvait plus me toucher. Dans les jours qui suivaient, on ne pouvait même plus faire l’amour. A chaque fois qu’il tentait de m’approcher pour me caresser, la présence de l’Archange Micael bondissait à sa gauche, c’était d’une telle puissance que BMB2 reconnaissait qu’il ne pouvait pas me toucher. Il était tel un gardien qui me poussait dans ma Rectitude et dans ma fermeté.

 

Moi-même était complètement dégoûtée lorsque sa personne me demandait de fusionner, parce que ses cocons me montraient clairement une possession dans les chakras inférieurs. J’avais vu ce que je refusais de voir jusqu’à présent. Ce n’était tout simplement plus compatible avec la Présence radiante. Donc on a mis un terme à cette relation, pour laisser place à la Communion. Et là, vous vous rendez compte que vous ne pouvez plus aimer un être plus qu’un autre, cela est impossible. Vous avez des affinités vibratoires en commun, certes mais y a vraiment plus de désirs.

Y a juste l’amour au sens le plus pur. Quelle libération ! Quelle joie ! Je dis pas qu’il faut plus faire l’amour, parce que je ne me suis jamais privée de cela mais c’est tellement puissant que y a pas de mots pour définir l’Amour. Y a plus de dépendances, y a plus d’affect, y a même plus de sentiments. Alors bien sûr, plus vous vous approchez de cette radiation (parce que cela en est une), plus la relation intime avec votre partenaire prend de l’intensité. La dernière fois que cela s’est produit, j’ai bien cru que mon corps allait s’enflammer. C’est pour cela que je disais dans un précédent post qu’il est fort probable de rentrer en combustion spontanée en couple lorsque votre partenaire et vous-même avaient franchi les limites de l’incarnation en manifestant KIRISTI.

 

Y a pas besoin de postures, y a pas besoin de rituels….y a aucune place pour une quelconque pensée. Tout se fait naturellement, dans un feu dévorant. C’est la danse de deux flammes réunies pour ne faire qu’Une. Donc si l’un des deux a encore des pensées durant l’acte, cela ne peut pas permettre l’allumage simultané.

 

Donc cet amour inconditionnel, c’est notre résurrection Ici sur ce plan. Pour répondre à certains, c’est bien joli de le voir chez nos amis les bêtes mais il nous est vraiment demandé de le vivre dans toutes nos cellules. J’en ai vu plein dans cette incarnation qui étaient tellement déçus des relations humaines qu’ils choisissaient systématiquement pour compagnon fidèle, un chien. Ben oui, tout ça, on le voit dans les cocons…Vous ne pouvez pas vous mentir à vous-même.

 

Les animaux sont justement là pour nous pousser à vivre cette Infinie Présence. De tout mon vivant, j’ai jamais voulu avoir de chien. J’ai jamais rien voulu d’ailleurs. Tenir un chien en laisse, ça n’existe que dans les mondes tordus ça. Je ne dis pas que c’est bien ou pas, je dis simplement “regardez” ce qu’il se passe…J’adore les animaux et je vis avec des chats depuis toujours. Cadeaux de la Grâce. Disons qu’ils viennent à moi avec facilité…C’est comme ça. Y a rien de plus libre qu’un chat. Vous avez déjà fusionné avec un chat ?

 

Ce sont des Christ miniatures. Un matin, je me suis réveillée avec une présence à ma gauche sur mon oreiller d’une telle intensité, d’un tel amour que toutes mes cellules se sont retrouvées en transe, dans une intase infinie. J’étais inondée de lumière blanche scintillante, c’était limite insupportable tellement c’était puissant…Il ne m’est pas vraiment possible de décrire ce ressenti tellement il est puissant et dévorant. Mon chat Comète me regardait tendrement, tel un individu. Il avait vu que je le voyais. Il m’avait mordu d’amour. Alors je lui ai rendu grâce pour ce merveilleux cadeau, cette merveilleuse présence à mes côtés. Nous échangeons par télépathie et lorsque je ne capte pas son message, il vient me voir et me donne un léger coup de patte sur le visage.

 

Plus tard, c’est BMB2 qui fit une rencontre identique, un matin, avec une de nos chattes très jeune. Il n’avait jamais vu le chat sous cet angle et à été fort impressionné de l’amour, de cette absolue Présence qu’ils émanent naturellement. Les chats se posent systématiquement sur vous pour palier à des déséquilibres vibratoires que vous ne voyaient pas forcément, mais eux, si. Ce sont des gardiens, gardiens de l’absolue Présence, un peu comme les cétacés sont les gardiens de l’Amour mais ceux-là vivent dans l’eau. BMB2 s’extasiait tout le temps devant l’instinct joueur des chiens. Ils sont toujours présents et il ne pouvait pas s’empêcher de les comparer aux chats qu’il trouvait trop personnels, trop introspectifs à son goût, mais là je dois dire qu’il est tombé sur le cul, comme on dit. La vie vous montre tout simplement que l’Esprit se fout de vos comparaisons. Il est éternel. Il est Puissance. Il est Radiance. Il n’a rien à voir avec les choix de l’âme et les goûts personnels.

 

Donc l’Amour, il nous court après sur Terre. Il nous veut entiers. Il mord et sa morsure est un Feu qui vous allume de l’intérieur et qui vous nourrit, tout en ayant toutefois une sensation de douleur insupportable, parce que cette morsure elle prend toute la partie supérieure de votre être. J’ai l’impression d’être complètement irradiée, tellement l’allumage de l’amour est fort. Mais c’est la morsure. C’est une sorte d’implosion permanente. On a l’impression de pulser comme un soleil, mais ce n’est pas vraiment agréable physiquement. Voilà ce que je peux dire à ce sujet.

 

Y a vraiment plus besoin de manger. Mais lorsque vous habitez en Bretagne, sur la côte, vous ne résistez pas aux pommes du jardin offertes gracieusement par la mamie que vous aidez, vous ne résistez pas non plus au poisson frais, au caramel au beurre salé et aux galettes aux éclats de caramel dont l’odeur ne peut qu’attirer nos amis les gnomes…Donc, y en a pour tout le monde. Donc, je rends grâce à tout ce que la vie m’apporte, bien sûr. J’ignore pour combien de temps les structures physiques pourront tenir à ce rythme, mais je laisse se dérouler les choses, tranquillement, même si ce Feu, je le sens, devient chaque jour de plus en plus intense.

 

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui. N’hésitez pas à échanger vos expériences et vos belles rencontres également si vous le souhaitez, via la rubrique contact de l’association. Les échanges, j’adore ça. Je reste toute ouïe.

 

Bien à vous tous.

 

BMB

 



09/07/2017

A découvrir aussi