LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Le piège des croyances

 

10 mars 2017

 

 

 

La vie est extrêmement simple. Si vous avez vu le jour au sein d’une famille où le père maltraitait votre mère par exemple (abus de pouvoir, menaces, insultes, infidélité, ruptures…) et bien vous allez prendre sur vous l’égrégore familial, lui-même rattaché à l’égrégore collectif. Passage obligé dans votre incarnation. Le schéma va ainsi se répéter dans votre vie à plusieurs reprises jusqu’à ce que vous décidiez de vous stabiliser dans la Demeure de Paix suprême. Et là, c’est fini. La Présence infinie que vous êtes met fin à l’illusion. Point barre. Rendez grâce à vos partenaires, parce qu’ils ont pris aussi du lourd sur eux. Chacun de vous sur Terre faites un grand travail de dissolution.

 

En effet, il n’existe qu’une seule vérité, c’est la Paix. C’est ce que nous sommes de toute éternité. Si l’état de quiétude disparaît dans la moindre de vos relations, c’est qu’il existe encore en vous des aspects de la conscience qui n’ont pas été éclairés. C’est l’Archange Micaël qui vient rompre les liens faux, les liens qui ne résonnent pas avec la Vérité de qui vous êtes.

 

Tous les êtres qui vous entourent vivent la même chose que vous, avec leur propre histoire, leur propre scénario. L’illusion est de croire qu’il faut se séparer des personnes que vous aimez ou que vous côtoyez pour vivre libres. Vous n’avez pas à vous séparer de quoique ce soit en Vérité. Vous n’êtes séparés de personne. C’est juste ceux qui ne sont pas en accord avec vous qui s’en vont, c’est tout. Vous n’avez personne à chasser. C’est votre Présence qui va déranger celui ou celle qui ne vibre pas dans le coeur. Le personnage va se sentir menacé. Il va tout faire pour rompre la relation. C’est celui qui ne veut plus vous voir. Si vous êtes fidèle à Dieu, tout le reste s’en suit. Le personnage, il ne peut pas subsister. Les projections finissent par tomber les unes après les autres.

 

Vous allez déclarer ne pas aimer untel ou untel mais en vérité, ce sont uniquement des aspects de vous que vous projetez sur les autres. Ce sont des aspects de vous que vous rejetez, que vous bafouez, c’est tout. L’Amour, c’est l’Amour. C’est doux. Il ne peut pas rejeter qui que ce soit ou quoique ce soit. Ainsi, la Liberté ou l’endurance. L’Amour ou la falsification. L’Amour ou la peur. Tout dépend du point de vue. Toujours.

 

Ce qui est certain, c’est que dès que vous vivez la Morsure de l’Amour, vous ne pouvez plus tolérer la prédation.

 

C’est fini. Vous n’êtes pas là pour faire des stages toute votre vie, ni pour de la thérapie à répétition. Tout cela finit par disparaître, parce que la seule chose qui vous anime, c’est la Joie. La joie de qui vous êtes est un baume guérisseur à lui tout seul. C’est la meilleure façon d’aider vos frères et vos soeurs sur Terre.

 

La Présence est Simplicité. Cette joie n’est pas une addiction. Elle est légèreté. Elle est naturelle et en chacun. Elle ne dépend de personne. Que vous viviez seul ou à plusieurs, cela ne change rien. Vous restez le même, en toute circonstance. Il est donc évident que ceux qui vivent encore avec des problèmes non résolus en eux ne peuvent pas vous comprendre, parce qu’ils seront absorbés par des égrégores. C’est cela qui sépare les êtres. Cela vient se coller “entre” eux. Lorsque vous rencontrez un partenaire qui vous fait vibrer, c’est l’amour qui vous réunit, mais s’il existe encore des formes pensées involutives entre vous, la Fusion est compromise. C’est simple.

 

Ces histoires d’âme soeur, d’âmes jumelles et de flammes jumelles se dissolvent littéralement dans l’Absolu que vous êtes, parce que ça fait sauter tous les égrégores qui vous maintenez dans une histoire.

 

L’Amour est Liberté et il est spontané. Voir votre partenaire avec le regard de l’amour, tout comme voir vos frères et vos soeurs sur Terre ainsi, c’est fusionner avec le divin. Si maintenant l’autre vous regarde sans amour, c’est son problème. Personne ne vous oblige à rentrer dans son jeu.

 

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui.

 

Je vous salue et vous dis à bientôt.

 

 

BMB

 



09/07/2017

A découvrir aussi