LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Le silence

 

Mai 2016

 

 

 

Depuis l’Ultime, nous voyons tout. Nous ne pouvons pas nous voir, c’est à dire “savoir” qui nous sommes car Tout se passe. On ne bouge pas, dans le sens où nous sommes dans le centre du Centre. La responsabilité est grande sur Terre dans la mesure où nous sommes sur un monde faux, un monde qui n’existe pas pour la Lumière. C’est un monde de surface.

 

C’est simplement notre ego qui permet de le faire subsister. Tantôt ce sont des éclats de rire qui jaillissent de notre être, parce que c’est spontané, même quand la situation semble “grave”. Tantôt ce que nous avons en face de nous ne nous fait plus du tout rire, tellement c’est gros. L’esprit est révélateur. Il se manifeste de différentes façons dans nos vies. L’Esprit, il est froid. Il n’a rien à voir avec la chaleur ou le magnétisme du coeur. C’est un courant froid. Alors si vous avez en face de vous un être qui porte l’énergie micaélique, c’est à dire tranchante, couplée à l’Esprit…aie, aie….l’ego ne supporte pas.

 

Il va avoir l’illusion d’en prendre plein la face, mais il n’en est rien. L’Archange Micael, c’est aussi vous. Il vous montre clairement vos attachements, attachements qui n’appartiennent qu’à ce monde, certes, mais qui vous collent encore à la peau. On appelle cela des miasmes. Donc, même en tant que libérés vivants, et bien c’est jamais terminé. Le Face à Face, c’est permanent, tant que nous sommes incarnés. La Lumière vibrale, elle troue dans tous les sens. Elle nous allume (dans tous les sens du terme) dans le moindre interstice car c’est dans ces petits espaces que se faufile le Malin.

Accepter ce qui Est, c’est accepter que l’Esprit viennent nous remettre à notre place. L’Esprit appelle l’Esprit, c’est pas compliqué. Ce n’est pas parce que nous sommes Absolus, que nous devons tout laisser faire, sous prétexte que la Lumière, elle gère tout. La Lumière, c’est nous, mais c’est nous entiers, pas à moitié. La présence vibrale, elle met l’ego au service de la Lumière. Il se fait tout petit devant le déploiement de l’Infinie présence. Il ne peut rien faire. La vibration mariale, elle, est consolatrice. Elle calme et apaise. Tout cela est en nous. Tout cela, c’est nous. Nous sommes au service de la Lumière.

 

Il est donc évident que plus nous vivons ce que nous sommes, moins nous avons envie de parler. Les mots deviennent tellement futiles. Nous sommes dans l’Action et dans l’action, tout coule. C’est fluide. Action qui peut susciter des réactions (puisque ce monde est comme ça), mais nous, nous ne réagissons pas. Pas besoin, même pas le temps en vérité car tout y est. C’est plein.

 

Des enfants qui jouent sur la plage, ils ne sont pas dans la matrice. Ils n’ont aucune notion du temps qui s’écoule. Ils n’ont aucune question. Ils ne parlent pas non plus d’Unité, hein ! Ils sont déjà là. Ils ne sont que joie et spontanéité. Ils sont légèreté. Pareil pour les animaux. Ils sont hors jeu. Même chose lorsque vous chantez spontanément où lorsque vous composez une musique, comme lorsque vous plantez des fleurs dans votre jardin…Il n’y a rien d’autre que Cela.

 

Plus la vie va nous relier à ceux qui sont dans l’Action (nous en Vérité), plus le treillis de conscience unitaire grandit. C’est cela qui guérit tout autour de nous. Cela part de nous et uniquement de nous. L’autre n’est aucunement un bourreau, un sauveur ou une victime. Ce sont des parcelles de nous qui ne sont pas guéries mais qui appellent à la guérison. Le puzzle sur Terre se constitue de 7 milliards de pièces.

 

On a jamais dit qu’il fallait reconstituer à neuf tout le puzzle, non. C’est Gaïa qui se charge de se débarrasser du vieux pour refaire peau neuve, c’est différent. La majorité de ceux qui sont conscients rejoindront l’intra-terre, parce que la vie, elle est à l’intérieure, pas en surface. Les mondes de surface sont instables, vous le voyez bien. Cela a déjà été dit une multitude de fois, mais le vivre pleinement, ce retournement ultime, c’est tout une histoire qui prend fin.

 

Donc, il n’y a rien à attendre. Juste Etre et le reste suit.

 

Portez-vous bien.

 

Béatrice Marie Balme

 



09/07/2017

A découvrir aussi