LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Le soleil éclaire tout

 

 

La joie et la félicité sont notre état naturel. C'est ce qui est là et qui a toujours été là. Ki Jai Babaji D'haidakhan me disait toujours, passé un temps, lorsque des conflits semblaient éclater de toute part ..."Ne t'arrête pas sur les blessures de tes frères et de tes soeurs. Ils n'ont pas besoin d'une mère, d'une soeur ou d'une épouse mais de ta joie, seulement ta joie et rien d'autre. ", c'était en 2012.  C'était tellement évident. 

 

Cette joie n'était pas suffisamment reconnue par le collectif de l'Un, si bien que certains se sont fait procès. Autrement dit, tous ceux qui n'étaient pas complètement dans l'Accueil ont eu quelques soucis...

 

Combien de fois j'ai assisté à des pleurs de joie de mes frères et soeurs ou a des états de béatitude telle que l'atmosphère générale tournait en ivresse et en semi-stase durant des heures. Durant les rencontres, il y avait un tel amour de ressenti, même par les plus durs (les plus têtus) que tous sans exception pouvaient se voir les uns dans les autres. La sensation de léviter pour certains ou de changer de dimension était nette. Il fallait donc déjà à cette époque ancrer davantage ce feu. Un feu qui consume tout ce qui est contraire à la douceur et à la joie, ce qui est contraire à la légèreté et à la simplicité. Ce feu fait véritablement le ménage partout. Il agit comme une tornade à un certain niveau. 

 

Il est donc évident que cet état de béatitude ne peut laisser aucune place aux humeurs de la personne et encore moins à un quelconque jugement ou condamnation de quoi que ce soit ou de qui que ce soit. Ce n'est pas le même monde. 

 

En revenant sur ce monde (puisque j'ai eu quitté toute forme et tout monde), j'ai pu voir que nous avions encore des réflexes qui ne sont pas de l'ordre de la Lumière. Par exemple, nous pouvons aimer ou ne pas aimer...et quand on aime pas...et bien on a tendance à pester ou a rejeter...en réalité, on s'égare. C'est le mental qui revient. La béatitude n'a rien de mental. C'est l'antinomie.  Il ne peut pas y avoir de réactions, tout simplement. 

 

Il est certain que tout est fait ici pour vous destabiliser. Absolument tout. Les nouvelles, le travail, les habitudes, les plaisirs, les relations, la spiritualité, les réseaux...tout ce qui appartient au monde de la personne est tenace. 

 

Ainsi la mise en stase du collectif est votre capacité à vous recueillir en votre éternité et à vous maintenir en cet état de béatitude, quoi que le monde dise et quoi qu'il se déroule tout autour de vous. C'est vous qui déclenchez cela car je vous le rappelle, il n'y a personne d'autre que vous. 

 

Alors à la Vie ! Dans toute sa douceur et sa plénitude.

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 



13/11/2018

A découvrir aussi