LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Le soleil est en train de se transformer

 

Avril 2016

 

 

 

Les circonstances de la vie m’éloignent de plus en plus du web car le travail sur Terre se fait à tous les niveaux et il est de plus en plus “prenant”, je dirais dans nos relations au quotidien, que ce soit avec nos proches, nos amis, nos nouvelles relations…

 

Je rends grâce à tous les frères et soeurs éparpillés au quatre coins du globe qui suivent attentivement ce qui se déroule depuis de nombreuses années à présent, tout comme ceux et celles qui observent ce qui se déroule depuis leur dimension d’origine.

 

Ce que j’ai vécu se passe fin février 2016. Je me retrouve dans l’espace à admirer la beauté de la Terre et l’activité du soleil. Pour la première fois, le soleil me montre clairement la manière dont il ensemence la Terre. C’est une respiration. C’est difficile d’exprimer cela en mots, tellement le spectacle est grandiose. Ses ondes alimentent directement le réseau tellurique de la planète. Sa semence arrive par l’hémisphère nord et pénètrent la croûte terrestre qui fait circuler en flèche ce que nous appelons la Kundalini de la planète.

 

Je ne peux pas dire mieux que cela. Le soleil m’a montré à maintes reprises cette Fusion magnifique et tellement vivante. Il nourrit toutes les planètes systémiques de son amour. C’est une danse permanente.

 

Gaïa m’a montré le circuit de sa kundalini et au moment où elle fit le tour de la croûte terrestre, la planète rentra en orgasme (si je puis dire ainsi), dans un puissant feu rouge/orangé, et à ce moment précis le soleil implosa dans une gigantesque lumière blanche. Il emporta dans sa radiance tout le monde au passage. Prise dans ce bain de lumière blanche, radiance de l’Amour, je ne suis plus que pure lumière, puis je repris corps tout doucement et me réveilla au petit matin dans mon lit.

 

Cette transformation du soleil en géante rouge arriva subitement. Il n’existe aucune heure et aucun signe pour cela. Nul ne connaît l’heure, même pas la Terre, même pas les Anciens, même pas Marie. Juste être. Sans attente de quoi que ce soit. Comme nous le rappelle Christ dans l’Apocalypse 3:3 : « Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi ».

 

Bénédiction à tous.

 

Béatrice Marie B.

 

 

 



09/07/2017

A découvrir aussi