LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

Ionisation.

 

 

Des formes blanches vaporeuses se déplacent lentement partout où je pose mon regard. Elles sont là, à faire leur travail subtil tranquillement. Je les observe en silence. Je les vois clairement partout dans l'espace. 

 

J'ai commencé à les apercevoir l'an dernier, en me réveillant d'une sieste réparatrice. Une espèce de forme vaporeuse blanche totalement élastique flottait juste en-dessous de mon lustre du salon. Je lui ai rendu grâce car cet après-midi là, je pratiquais mes premiers soins avec une bouillote d'eau chaude pour traiter un lumbago et une double sciatique manifestés par une surtension rencontrée dans le milieu du travail (course à la montre sur les différents postes de travail occupés à cette époque). Je pouvais difficilement marcher. Il fallait lâcher le poste d'urgence.

 

Puis la semaine d'après, j'en surpris une (cette forme vaporeuse blanche) en train de me vaporiser les jambes qui étaient prises de douleur au réveil. Je pouvais nettement apercevoir sa ionisation en action ou plasma se déverser sur mes membres inférieurs. Cette forme ou entité dansait au-dessus de mon lit. Je lui rendis grâce car instantanément la douleur disparût. J'en avais parlé à l'époque mais cette fois, je les vois comme n'importe qui se déplacer dans l'espace. Cela devient de plus en plus courant. Elles sont là pour nous stabiliser dans la quiétude, en alignant le corps et l'âme avec l'Esprit. 

 

Pour ceux qui découvrent peut-être aujourd'hui mes témoignages, j'ai eu l'opportunité d'avoir la visite d'une fée le premier matin de mon installation dans mon appartement. C'était une petite sphère blanche qui volait à vive allure joyeuse et émettant des petits sons cristallins. Elle fût directement attirée par un cristal particulier, tournoya tout autour en formant une spirale, toute joyeuse, puis repartit comme elle était venue. Sa présence était vraiment exquise et remplie d'une joie qui vous fait crépiter de bonheur. 

 

Je profite de ce journal de bord pour inscrire également que j'ai assisté tout récemment à une traversée à la vitesse de l'éclair d'une entité. C'était comme un énorme coup de vent qui passa juste derrière moi, traversant le hall d'entrée à la vitesse de la lumière, puis ressortit par la porte qui donnait sur le jardin. J'ai juste eu le temps de dire "Oh ! tu vas bien vite... toi !", dans ma surprise. Cela a été comme un espèce d'électro-choc, parce que vous ne voyez pas grand chose, par contre vous sentez clairement la présence qui traverse à toute allure derrière vous. Elle a traversé les murs et les portes sans aucune difficulté, comme lorsque nous voyageons en êtreté. 

 

C'est vraiment très amusant ces rencontres. 

 

Pour vous dire, nombreux vivent des choses incroyables et finissent par les "banaliser" car au final quoi de plus normal que d'embrasser toute la Création. J'ai invité un voisin à prendre le thé, accompagné d'un super dessert que j'avais préparé. Un "papi" atteint d'un cancer et en proie au diabète. Vous savez ce qu'il me dit ? "Je ne compte plus les fois où je me réveille le matin et que je ne suis pas dans ma chambre", me dit-il tout en souriant. Eh bé ! Cela devient contagieux on dirait. Chacun s'ouvre à sa multidimensionnalité comme une fleur. La ionisation touche tout le monde, sans exception et chacun avec ses témoignages. En ce qui concerne les voyages, par exemple, au début, vous n'êtes pas vraiment rassurés de vous réveiller "ailleurs" mais vous finissez par "accepter" que cela se produise, ni plus, ni moins. Alors, vous allez vite comprendre que cela ne vous sert à rien de dire aujourd'hui que tout ceci est "éphémère" ou que la Conscience est "une maladie". Des phrases qui ne servent à rien, si ce n'est nourrir le mental. Des mots que nombreux ne comprennent pas parce que ce qui est vécu naturellement, je dis bien "naturellement" se passe de mots. L'amour est partout, y compris dans l'éphémère ! Celui qui vit à fond sa vie dans "l'éphémère" sans se poser de questions est libre. Je dirais même que les mots pour expliquer certains points de vues sont un frein, car ils viennent dénaturer ce qui est simple et léger. Pour vous citer un autre exemple, ce matin, j'étais adossée tranquillement contre un superbe arbre de la forêt, simplement là, en contemplation. Des touristes passèrent devant et l'un commence à m'expliquer avec des mots scientifiques que les Japonais avaient trouvé une molécule dans l'arbre qui prouvait que l'Homme se ressourçait à son contact.  Ce fût un éclat de rire ! Non pas moqueur, mais juste pour nous stabiliser dans la légèreté.  Il y a juste Vous, partout, depuis ce Grand Silence (ou Absolu, appelez-le comme vous voulez), alors il n'y a aucune raison de pester sur quoique ce soit, même le discours le plus tordu ou le plus ennuyeux qui soit. Nous avons tous cette capacité intérieure à transformer une atmosphère lourde ou tendue en un espace doux et léger. 

 

Donc, il y a juste Vous et des rencontres avec vous-même ! Nous fleurtons sans cesse avec des aspects infinis de nous-même, ici-même au sein de ce monde. 

 

Il n'y a personne à fuir et personne à condamner. Alors pour répondre à certains et certaines, pensez-vous aider votre frère ou votre soeur qui déprime ou qui est agressif(ve) avec des mots insultants, avec des réprimandes ou encore vos colères ou soifs de vengeance ? Pensez-vous concrètement aider autrui avec des mots qui ne sont pas capables de le/les prendre dans vos bras ? Vous allez l'envoyer bouler parce qu'il est dans "l'astral" ou dans "l'illusion" ? Ce n'est pas possible d'aider quiconque de cette façon.

Comment voulez-vous être la Paix et la Joie si vos actions démontrent le contraire.  La magie de l'Amour ne peut s'opérer. Répondre par la violence (moquerie, arrogance, déni, rejet, méchanceté...) est vous plomber davantage dans la dualité. Alors, vous aurez beau prôner l'amour avec de belles photos, avec de belles vidéos, avec de beaux textes, quelle est vraiment votre relation de tous les jours avec tout le monde ? Avez-vous des préférences ? Fuyez-vous les gens ou êtes-vous véritablement devenus transparents comme l'eau ?

 

J'embrasse votre délicatesse et votre légèreté. 

 

Ainsi, je vous invite à rester le baume pour chacun de vous. Et si cela peut vous sembler impossible, parce que les circonstances ne s'y prêtent pas sur le moment et bien il est bien plus facile de faire silence plutôt que de sur-enchérir avec des échanges remplis de violence. "L'autre" n'a pas besoin de cela. 

 

"Etre" est un rayonnement doux et enrobant. Plénitude ou Béatitude. C'est cette joie naturelle qui vous donne le sourire aux lèvres. 

 

Alors à travers ce sourire, je vous salue. 

 

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 



03/05/2019

A découvrir aussi