LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

LE SOLEIL APPELLE LE SOLEIL

L'ascension, la stase et cie.

Nous ne sommes pas nombreux sur Terre à avoir déjà vécu le processus de l'ascension. Surtout, qu'il y a une ascension unique pour chacun. Alors il ne sert à rien de vous comparer les uns aux autres. Je parle bien entendu du moment où il se peut que vous viviez la dissolution totale de votre structure éphémère. Tout le monde n'ascensionne pas avec son corps. Alors attention aux mauvaises interprétations. J'ai pu témoigner de ce processus "effervescent" dans un article précédent (la puissance de la Kundalini). Cela s'est produit en présence de cette polarité masculine que j'ai retrouvée (reconnaissance mutuelle) fin 2009 (année des noces célestes) et dont la rencontre physique a eu lieu fin février 2010, précédent un gigantesque séisme au Chili de magnitude 8.8. (le 27 février).  Un hasard ? Certainement pas.

Dans une ancienne canalisation de OMA, il est mentionné que les jumeaux cosmiques, par leur fusion, pouvaient ascensionner ensemble avec leur corps. On ne parle pas ici de la "disparition" instantanée de la personne et de l'âme dans l'Absolu qui est vécu par chacun d'entre nous de façon naturelle en présence de n'importe quel frère et soeur qui vibre dans le Feu du coeur, mais également indépendamment de toute présence. Non, je parle ici de la transmutation cellulaire, de la véritable chimie et alchimie qui s'opèrent comme lorsque vous faites fondre un cachet d'aspirine. Vous vivez littéralement la désintégration de toute votre structure atomique, tout votre corps se dissout pour ne laisser place à quoi ? La Félicité ! Parce qu'il n'y a rien que cela en Vérité. Au moment où cela se produit, vous paniquez un peu parce que vous ressentez clairement des picotements très intenses vous envahir de partout, de la tête aux pieds, un peu comme l'effet d'une anesthésie générale, démultipliée, avec en plus, le vécu de la fonte effervescente de chacune de vos cellules qui constituent votre peau, vos muscles, vos organes, votre cerveau, tout. Vous ne pouvez plus rien faire à part vous laisser partir...Donc votre conscience à ce moment précis n'est plus dans le corps physique, c'est terminé. Plus d'identité, plus de corps, plus de monde, plus rien...juste Whaouuuuuuuuuuuu. Que de la douceur et de la joie. Fini le commun des mortels !

 

 

Alors j'ai dû me retrouver certainement derrière le soleil car de là-bas, je pouvais voir la grosse blague à laquelle nous croyons tous quand nous sommes incarnés au sein de ce monde. Je la vois aussi depuis ici, depuis ce plan. Une matrice qui n'a aucune substance mais à laquelle nous adhérons tous tant qu'il y a le corps. Nous voyons tout. Il n'y a plus besoin de mots en dehors de la structure éphémère. Ce qui est énervant ici, au sein de ce monde, ce sont les mots car la plupart du temps, ils nous divisent les uns les autres. Le système ténébreux qui a été mis en place nous divise aussi les uns les autres, que ce soit la politique, l'éducation, la finance, le travail, le chômage...tout est fait pour vous détourner de votre nature réelle. Vous êtes libres, mais il y en aura toujours un qui viendra mettre en doute vos propos ou votre comportement. C'est comme ça, c'est le cancer de ce monde. Vous voyagez partout, êtes en reliance avec tous les mondes, avec toute la création, vivez la Joie la plus aboutie sur Terre...mais y'aura toujours des chieurs autour de vous, parce qu'ils ne le vivent pas complètement.

 

 

Quand vous revenez en consience au sein de ce corps que vous empruntez (car il n'est pas vous, c'est un véhicule expérimental !) et bien vous n'êtes plus jamais le même. Vous ne pouvez plus sortir les premiers jours. Vous pouvez à peine vous alimenter. Vous voyez l'ordinateur et toute la technologie environnementale comme des jouets de mauvais goûts. Vous avez l'impression de vous retrouver dans un décor en papier, au coeur d'un truc qui n'a aucun sens. Même la mer et le soleil vous apparaissent subitement bien fades et faux. Vous vous sentez comme "pris" au piège, dans une incapacité à repartir, tel l'ange qui vient de tomber sur la Terre et qui n'a plus aucun moyen "physique" de remonter d'où il vient. Tout ce que vous entendez ici sonne faux. Celui que vous aimez ne cesse de vous parler de ses histoires abracadabrantes qui tournent en boucles et qui vous empêchent de vivre l'Apothéose ensemble....Le voisin qui se complaît dans le rôle du dépressif et du névrosé qui vient sonner à votre porte pour partager un petit moment avec vous, un autre qui vous raconte ses chimères avec son cancer, mais avec le sourire aux lèvres. Il y en a qui en rient au moins, c'est toujours ça. Vous êtes dans l'Accueil. Une autre fois, au moment où vous vous apprêtez à consommer un bon petit repas que vous avez préparé (l'histoire de redonner un sens à votre vie de 3D), on sonne à votre porte...et là, c'est un voisin qui agonise sur votre paillasson. Vous hallucinez. Le pauvre vous supplie d'appeler les secours, il rampe au sol parce qu'il s'apprête à recracher son foie. Youpi ! Voilà à quoi vous servez lorsque vous revenez ici. A être toujours disponible pour l'autre, parce que l'autre, c'est vous. Du plus chieur, du plus ignorant, du plus sourd au plus beau, au plus intègre, au plus pur ! Tout ça, c'est vous. Etes-vous là pour supporter indéfiniment le manège de tout le monde ? Non.  Vous êtes maître de votre réalité, même si vous êtes comme le soleil,  à rayonner la joie de partout et pour tous. 

 

 

Donc, plus vous allez vivre cette Joie et la Vérité de qui vous êtes, plus le changement va s'opérer dans votre vie. Il y en a qui n'ont plus de mari ou de femme à charge, qui n'ont plus d'enfants à charge...ils n'ont plus rien à charge. Ils sortent de la matrice. Rappelez-vous ce qu'a dit un jour le Commandeur des Anciens (OMA) à ce sujet. Le jour où on vient vous chercher, serez-vous prêt ? Cela signifie que du jour au lendemain, vous serez amenés à quitter ce monde. Plus d'identité, plus d'histoire, plus rien qui vous relie à ce monde, tout comme certains d'entre-nous l'ont fait.

Quand vous vivez vraiment cette joie, cette félicité à nulle autre pareille, tout ce qui est sur ce monde est chiant pour vous, c'est évident. Attendre par exemple une fin de mois pour avoir de l'argent (paie, retraite, pensions, allocations....) pour subvenir à vos besoins élémentaires pendant que d'autres voyagent à bord de leur vaisseau, à travers toute la création, c'est vous prendre pour des imbéciles - hein -  tout cela vous le savez très bien. Quand Pépère disait que ce monde ne méritait que d'être rasé, vous le comprenez maintenant. Donc plus vous aspirez à vivre autonomes, à voler de vos propres ailes et plus vous allez vous rapprocher de vos frères et soeurs des mondes libres, c'est évident. D'ailleurs nombre d'entre-nous avons des contacts de plus en plus tangibles avec des frères et soeurs de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. Je suis comme vous, c'est une découverte de chaque instant. Quand vous sentez spontanément qu'on vous observe dans tous vos faits et gestes, c'est pas une illusion, c'est la stricte vérité. Ils voient à travers les murs de votre maison. Ils scannent. Ils voient où vous en êtes et vous aussi, vous les voyez. Cette nuit par exemple, ils ont essayé de déployer la communication télépathique. Cela a commencé par "Tu m'entends ? " juste avant de m'endormir.  Je les ai entendu et même vus, mais cela reste encore flou dans ma mémoire. J'ai ressenti à leur contact une telle bienveillance et une telle légèreté que je n'ai aucun doute à avoir pour tout ce qui s'en vient. Je fais partie de ceux qui ont vécu l'ascension naturellement. Il n'a pas été question une seule seconde d'expérimentation artificielle comme ont pu le témoigner certains frères et soeurs humains dans le film documentaire que je vous ai présenté dernièrement, à savoir "Aimons-nous, Magré tout". Certains ont vécu une ascension chimique assistée médicalement. Moi je suis partie comme une fusée, la fleur aux dents...mais pas fière d'être de retour ici-bas. Plutôt dégoûtée.

 

 

Ici, vous marchez au milieu d'un délire virtuel. Un coeur expansé à l'infini. Vous ramenez donc tout ce que vous voyez au Coeur, c'est normal. Donc, si vous ne pouvez plus continuer à accueillir la "folie" de vos autres fragments que vous voyez tout autour de vous, c'est aussi normal. Aucune inquiétude sur vos humeurs passagères. Vous rayonnez simplement votre joie et la vérité de qui vous êtes. Peu importe que cela plaise ou non. Vous êtes tous ces frères et soeurs qui revendiquaient votre liberté, dans la rue, chez vous au fond de votre lit ou même derrière votre ordinateur, cela ne fait aucune différence. Vous êtes chaque Un. Pour répondre à certains, si votre ami ou amie n'est pas en phase avec cela, et bien il ou elle s'en va, c'est évident. C'est encore trop tôt pour eux, c'est tout.  

 

 

Alors je m'adresse aussi dans ce message à ceux qui trainent avec eux des troubles compulsifs et qui cherchent par tous les moyens à y remédier. Vous n'avez pas le choix que d'accepter ces troubles dans leur totalité et surtout d'accepter qu'ils ne sont pas vous ! Il a été dit et témoigné à maintes reprises que tant que vous cherchez à guérir, vous n'y êtes pas. C'est comme quand vous cherchez la Joie autour de vous pour être en joie, vous n'y êtes pas ! La Joie ne dépend de personne POUR ETRE. Regardez tous ceux qui s'accrochent à la Joie des autres pour se donner espoir, pour s'alimenter en fait. L'amour vous invite à faire silence car c'est dans le silence le plus complet que vous vous retrouvez. Si pour ma part, je dois quitter ce monde avant toi, et bien c'est comme ça. Ce monde, je l'ai déjà quitté en réalité. C'est pas la peine de me faire tout un flan pour me sous-tirer de mes nouvelles (pour ceux qui insistent). J'aime aussi être en votre compagnie, mais je ne dois rien à personne, alors attention.  Je ne suis en rien votre délire personnel et ne suis certainement pas là pour l'assouvir non plus. La Liberté, c'est la Liberté. Vous ne pouvez pas enchaîner ceux que vous aimez. Le véritable amour c'est de les laisser libres. Allez dire ça à ceux qui croient encore vous gouverner. Ils n'ont rien compris. Vous êtes la Vie, vous êtes partout, en toute chose. Vous avez donc totale liberté de la réalité que vous voulez manifester. Vous l'avez toujours eu. Sauf que ce monde, bien particulier, vous a fait croire le contraire. 

 

 

Osez la Joie, osez la Vérité !

 

 

Osez crier que cette planète appartiendra aux plus sages. Moi, je vous le dis.

 

 

En ce qui est de cette histoire de stase collective à venir, là aussi, ne vous arrêtez-pas sur des canalisations, on vous l'a déjà dit. Il y en a qui sont déjà en stase, d'autres qui ont déjà ascensionné, d'autres encore qui n'entendent rien et ne veulent rien savoir...Il y en a qui ne vivront jamais cette stase collective, tout simplement parce qu'ils quittent leur corps précipitamment par une maladie ou un accident. Tout est orchestré différemment pour chacun. Je vous rappelle qu'en 2010, la Confédération IML avait fait des essais de cette mise en stase au niveau collectif. Cela a été traduit pour chacun d'entre nous par un moment de grâce à nulle autre pareille. On se sentait tous comme bercés dans une bulle douce et légère. Les bugs informatiques ont suivi...Un état de ravissement que nous aimerions tous voir se prolonger dans notre quotidien. C'était son grand message. VOUS ETES CELA ! 

 

 

Toutes les rencontres que nous avons les uns avec les autres, ce n'est que ça. Vivre et partager cette joie, dans sa permanence...le reste suit. 

 

 

Alors bien entendu, lorsque je suis revenue au sein du corps physique, j'ai rencontré quelques soucis d'ordre digestif du jour au lendemain. Intolérence subite à tous les produits à base de gluten et de lectines. Le problème, c'est que les lectines, il y en a de partout, dans les fruits et les légumes. Donc, du coup, j'ai simplement appris à exclure ceux qui sont le plus chargés en lectines. Ceux là, ils font vraiment mal au ventre. Vous trouverez des listes complètes sur internet. Je tolère à peine les produits laitiers (chèvre, brebis), le thé et le chocolat. Adieu marbré et croissant au beurre, adieu les apéros de bière à la cerise...Voyez, cela ne m'a pas empêché d'acensionner. Par contre, au retour, c'est plus pareil. La Joie vous nourrit tellement qu'elle ne laisse plus vraiment passer grand chose....

 

 

Moins nous nous nourrissons des choses de ce monde, mieux nous nous portons, c'est un fait. Il n'y a rien à interdire. Vous n'êtes pas ici pour vous interdire quoique ce soit. Vous pouvez tout faire, aller au restaurant ou regarder Global Meltdown depuis votre canapé...Il y a juste à écouter le corps. Le transit intestinal est notre premier cerveau. S'il rejette ce que vous lui donnez et bien il est de votre responsabilité de l'écouter, c'est tout. C'est à vous de voir ce qui est bon ou mauvais pour lui (y compris pour les médicaments) et surtout de voir les conséquences sur la psyché et le corps. Toutes les maladies de ce monde viennent de l'alimentation et de ce que nous nommons "consommation courante". Nous croyons manger ou boire  souvent "sain" alors que nous nous empoisonnons. Nous croyons faire bien en écoutant les conseils de notre médecin traitant alors qu'il ne connaît rien aux archétypes, il ne sait absolument rien de ce qui se passe en vous. Ils sont extrêmement rares ceux qui ont dépassé les frontières du visible. Tout est comme ça. C'est à vous de modifier vos habitudes. Personne ne peut le faire à votre place.

 

Alors bien-aimés, je vous salue et vous donne rendez-vous au sein de la Joie.

 

BMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/11/2018

A découvrir aussi